La vérité est ailleurs

Le chaos du monde ne naît pas de l'âme des peuples, des races ou des religions, mais de l'insatiable appétit des puissants. Les humbles veillent!

Archives du tag ‘Média’

VERS UNE QUATRIÈME GUERRE DU GOLFE ?

VERS UNE QUATRIÈME GUERRE DU GOLFE ?

VERS UNE QUATRIÈME GUERRE DU GOLFE ?

usairan
crédit photo : REUTERS Carlos Barria

 

Les Etats-Unis poursuivent leur étranglement économique de l’Iran. L’idée est d’empêcher la Perse d’exporter son pétrole dans le monde, alors qu’il s’agit de sa première ressource budgétaire. Le 23 avril 2019, Donald Trump a annoncé que ne seraient pas renouvelées au mois de mai les dérogations (waivers) accordées à la Chine, à l’Inde, au Japon, à la Corée du Sud, à Taiwan, à la Turquie, à l’Italie et à la Grèce. Le 4 novembre 2018, le président américain avait interdit, sous peine de sanctions, aux entreprises pétrolières du monde entier d’acheter du pétrole à l’Iran, mais il avait accordé des dérogations aux huit pays qui étaient à l’époque les plus gros importateurs de brut iranien.

La date du 4 novembre n’avait pas été choisie au hasard : c’est le jour anniversaire du début de la prise d’otages à l’ambassade américaine de Téhéran par les étudiants révolutionnaires adulateurs de l’ayatollah Khomeiny (4 novembre 1979). Au mépris de la convention de Vienne, 52 diplomates américains avaient alors été détenus pendant 444 jours. Les Etats-Unis n’ont jamais pardonné à l’Iran des mollahs cette humiliation (qui n’a heureusement fait aucune victime américaine). Les Américains auraient pu envisager un pardon de l’offense après qu’un missile tiré du croiseur USS Vincennes eut abattu, par erreur, le 3 juillet 1988, un Airbus d’Iran Air qui se rendait de Téhéran à Dubaï, faisant 290 morts, dont 66 enfants ; mais ils ne l’ont jamais fait.

En privant la nation iranienne de sa principale ressource, que cherche à obtenir la Maison Blanche ? Le Président et son Secrétaire d’Etat disent aimer le peuple iranien ; par ces sanctions, ils affirment vouloir seulement obliger le régime théocratique à renoncer à ses missiles balistiques. Ils souhaitent aussi que Téhéran cesse de s’ingérer dans les pays de l’« axe chiite » (Liban, Syrie, Irak), et qu’il arrête de fournir des armes et des subsides aux ennemis des deux grands alliés historiques de l’Amérique dans la région : Israël et l’Arabie saoudite. L’Amérique souhaite obliger l’Iran à cesser d’armer le Hamas palestinien à Gaza (frontière sud d’Israël), le Hezbollah libanais (frontière nord d’Israël) et les montagnards Houthis au Yémen (sud de l’Arabie saoudite).

Quel homme de bonne volonté ne partagerait pas le scénario idyllique proposé par le Secrétaire d’Etat Mike Pompeio : désarmement de l’Iran, réintégration du pays dans l’arène internationale, fin de l’oppression théocratique de son peuple ? Reste à calculer la probabilité du déroulement paisible d’un tel scénario…

Est-il raisonnable de penser que la Perse va renoncer aux seules armes un peu efficaces dont elle dispose, les missiles balistiques ? C’est un peu comme si l’on demandait à Israël ou à l’Arabie saoudite de renoncer à ses chasseurs-bombardiers made in USA. L’Iran n’oublie pas que, encouragées par Washington, les forces irakiennes de Saddam Hussein l’agressèrent en septembre 1980. Cette première guerre du Golfe devait durer huit ans, avec usage d’armes chimiques par l’Irak, mais sans la moindre condamnation de l’agresseur par le Conseil de sécurité de l’ONU.

En août 1990, faute d’avertissement clair émis par la diplomatie américaine, Saddam Hussein décida d’envahir le Koweït. C’était après que les pétromonarchies sunnites du Golfe eurent refusé de compenser financièrement l’Irak pour les sacrifices consentis face à l’ennemi commun révolutionnaire iranien. A la tête d’une coalition internationale, les Américains libérèrent le Koweït en février 1991, tout en laissant sur son trône le dictateur irakien, afin de garder un minimum de contrepoids face à l’Iran. Cette deuxième guerre du Golfe fut considérée comme un succès diplomatique car elle engendra immédiatement après la Conférence de Madrid sur le Proche-Orient.

Mais, après le traumatisme des attentats du 11 septembre 2001, les Américains cherchèrent un ennemi à frapper qui soit plus significatif que les talibans afghans : ils envahirent en mars 2003 l’Irak (qui n’avait pourtant pas la moindre responsabilité dans ces attentats). Cette troisième guerre du Golfe créa un immense chaos régional, dont les conséquences se font toujours sentir aujourd’hui.

Etranglés économiquement les Iraniens se soumettront-ils à l’ultimatum américain ou choisiront-ils la rébellion ? Risquons-nous le blocage du détroit d’Ormuz, par où transitent 29% des exportations mondiales de pétrole ? Nous dirigeons-nous vers une sortie de l’Iran du Traité de non-prolifération nucléaire, fatalement suivie par une course aux armements atomiques au Moyen-Orient ? Les Américains choisiront-ils alors de changer le régime iranien par la force ? Au vu des expériences précédentes, nous sommes en droit d’être réservés quant à leur capacité à bien gérer les conséquences d’une quatrième guerre du Golfe…

Publicités

Initialement publié sur Ovnis Videos : Un député s’alarme des risques de sécurité pour le paiement sans contact, alors que cette pratique et les envois instantanés d’argent d’un compte bancaire par mobile se démocratisent. Confidentiel il y a encore quelques années, le paiement sans contact est aujourd’hui en phase de démocratisation. Celui ou celle qui l’a…

via « Alerte sur le risque de fraude pour le paiement sans contact » — Peuples Observateurs Avant Garde Togolaise et Africaine

Peuples Observateurs Avant Garde Togolaise et Africaine

Cinq églises dégradées en une semaine ! Eric Martin 26 avril 2019 Histoire de comprendre, NLH – Et pendant ce temps 3 Commentaires De quoi faire réagir Ouest-France : En une semaine, 5 églises ont été ciblées par des dégradations. Christ en croix et statue de la vierge renversés au sol, vase brisé, hosties jetées… La plupart des […]

via Cinq églises dégradées en une semaine ! — Ombre43

L’incendie de Notre-Dame va-t-il profiter aux projets délirants de transformation de la Cité ? A la lecture de cet article on comprend bien que tout était déjà ficelé d’avance, les généreux donateurs ont tellement à y gagner maintenant!

L’incendie de Notre-Dame va-t-il profiter aux projets délirants de transformation de la Cité ?

Publié par wikistrike.com sur 27 Avril 2019, 07:53am

Catégories : #Culture – médias – Livres – expos – rencontres#Religion – pensées#Economie

L’incendie de Notre-Dame va-t-il profiter aux projets délirants de transformation de la Cité ?

Sur Facebook, l’abbé Pierre Vivarès, curé de Saint Paul Saint Louis, met en garde contre les rapaces qui pourraient profiter de la restauration de la cathédrale Notre-Dame :

« La maire de Paris a “vendu” le parvis de Notre Dame à Auchan et Unibail pour créer le projet des deux îles, après le départ du Palais de justice, du quai des Orfèvres et de l’appauvrissement de l’Hôtel Dieu« .

20 Minutes dénonce cette rumeur tout en confirmant qu‘il y a bien eu une étude commandée par François Hollande à l’architecte Dominique Perrault et Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux, sur « ce que pourrait être la place de l’île de la Cité à l’horizon des vingt-cinq prochaines années. »

Ces rumeurs autour de la transformation du parvis de Notre-Dame ont connu un regain d’intensité après l’entretien de Dominique Perrault dans Le Point, le 23 avril, dans lequel il vantait de nouveau les mérites de ce projet…

Alors : enterré ou pas enterré ce projet ?…

Ce site fait le point des ambitions architecturales et commerciales de certains et cela n’est pas fait pour nous rassurer…

Ce fameux rapport de 2016, bien réel, prévoyait :

  • 100 000 m² créés – (ayant une valeur foncière dépassant le milliard d’euros),
  • La privatisation du patrimoine publique (47% de foncier est détenu par le public) –  (plusieurs centaines de millions d’euros),
  • Monétisation du flux du premier site touristique de France – (plusieurs centaines de millions d’euros pour 15 millions de visiteurs annuels),

Le rapport faisait les constats suivants :

  • “centre névralgique au cœur de Paris – dans toutes les acceptions du terme : géographique, historique, administrative, patrimoniale, touristique, spirituelle – l’Île de la Cité ne parvient pourtant pas à incarner cette fonction de cœur battant de la ville, et encore moins de la métropole”.

    L’île de la Cité n’est plus qu’un labyrinthe de citadelles administratives“.

  • ce territoire insulaire de 22 hectares est le moins dense de Paris si on considère son nombre d’habitants.

    « Sur un millier d’habitants, à peine 300 sont des résidents permanents. Les autres sont des occupants de passage car l’effet Airbnb ici joue à plein », souligne Philippe Bélaval.

  • Notre-Dame de Paris reçoit aux alentours de 13 à 14 millions de visiteurs par an, ce qui fait par conséquent d’elle le monument le plus visité de Paris. Les tours de Notre-Dame et la Conciergerie avoisinent ou dépassent les 500 000 visiteurs annuels tandis que la Sainte Chapelle est découverte par plus d’un million de personnes chaque année. L’architecte déplore surtout que les 14 millions de touristes qui visitent chaque année la cathédrale (non sans avoir fait la queue sur le parvis, mesures de sécurité obligent) ne soient pas véritablement accueillis.
  • l’État est propriétaire de 57 % des espaces tandis que la Ville de Paris possède quant à elle 43 % du site.
  • “l’emplacement stratégique et la rareté des fonciers de l’île permettent d’envisager des projets uniques et ambitieux, capables de contenter si bien le privé que la personne publique. “

Aussi, les deux architectes proposent de “créer environ 100 000 m² nouveaux ayant une valeur foncière dépassant le milliard d’euros, sans transformation radicale”. Comment ? En construisant une dizaine de couvertures de verre et d’acier au-dessus des nombreuses cours intérieures.

Parmi les 35 propositions du rapport, ils avancent notamment un projet révolutionnaireUne gigantesque dalle transparente à la place du parvis de Notre-Dame ! Le parvis de Notre Dame, long de 135 m et large de 100 m, serait recouvert d’une immense dalle de verre au-dessus de la crypte archéologique ; aux pieds de la cathédrale, un débarcadère et des plates-formes flottantes accueillants piscine, cafés, restaurants, salles de concerts ; le long de la Seine, une longue promenade végétalisée, débarrassée des voitures, reliant les pointes aval et amont de l’île ; deux nouvelles passerelles qui franchissent le fleuve ; un peu partout, des verrières, des passages couverts, des galeries souterraines, des atriums en sous-sol… Seulement voilà, l’Île de la Cité renferme une trentaine de biens protégés au titre des monuments historiques. De plus, ce site de 22 ha est classé au patrimoine mondial de l’Unesco… 

Par conséquent, comme le souligne le rapport, un tel projet “n’a aucune chance de voir le jour“. Par conséquent, il faudrait vraiment un évènement impromptu et très volontariste” ou “inattendu et improbable”  pour que des travaux d’une telle ampleur puissent être autorisés dans un des sites architecturaux les plus protégés de France…

Or, suite au drame du 15 avril, le gouvernement a préparé une loi d’exception pour accélérer la reconstruction. Le texte (consultable ici) permettrait notamment de déroger au code du patrimoine. En effet, le texte, rédigé en quelques heures, proposerait de s’affranchir des procédures en vigueur en matière de monuments historiques sur un site qui n’en compte pas moins de 35…

Plus inquiétant, ce projet de loi autoriserait à déroger à un certain nombre de règles, comme le Code des marchés publics.

Concernant le nouveau parvis de Notre-Dame, Philippe Bélaval  précise :

Cette proposition fera peut-être débat, mais nous sommes prêts à répondre aux éventuels détracteurs. En sous-sol, les millions de visiteurs qui patientent [[aujourd’hui]] sous la pluie ou la canicule disposeront de services indispensables, comme des toilettes ou une bagagerie.

Ou encore des commerces…

Quelques entreprises soutiennent le projet puisque à la section « Entretiens avec des personnalités qualifiées, susceptibles d’apporter un éclairage particulier sur l’avenir de l’ile de la Cité », notons la participation de :

  • M. Marc-Antoine Jamet, Secrétaire Général du groupe de luxe LVMH, ainsi que directeur immobilier,
  • M. Jean-Paul Claverie, conseiller de M. Bernard Arnault, Président de LVMH…

De là à voir un rapport entre ce projet et les 200 millions d’eoros de dons réalisés par M. Arnault à la suite de l’incendie de Notre-Dame… Depuis l’incendie de Notre Dame certains médias ont commencé à communiquer de nouveau sur le projet de M. Perrault. Dans un article du Figaro du 18 avril, l’architecte a confirmé la faisabilité de la reconstruction de la cathédrale en 5 ans, tel qu’annoncé par le président Macron pour les Jeux olympiques de 2024. M. Perrault a d’ailleurs remporté le contrat concernant le village olympique… Vanity Fair et L’Obs sont revenus sur le sujet :

Ces idées sont toujours d’actualité et verront peut-être le jour grâce ou à cause de cet évènement. Car la cathédrale a été endommagée mais elle suscite aujourd’hui une attention nouvelle.

On comprend alors que pour empêcher la transformation du parvis de Notre-Dame en une dalle transparente, Mgr Patrick Chauvet, recteur de la cathédrale, ait évoqué l’idée d’une cathédrale éphémère en bois sur une partie du parvis. Ce “lieu d’accueil où il y aura des prêtres pour pouvoir parler” servira aussi à accueillir les “curieux” et les cohortes de touristes qui visitaient chaque année Notre-Dame. Le bâtiment aura vocation à rester jusqu’à la fin des travaux.

source : https://www.lesalonbeige.fr/lincendie-de-notre-dame-va-t-il-profiter-aux-projets-delirants-de-transformation-de-la-cite/

Violences policières à grands coup de matraques; flics casseurs repérés dans d’autres manifestations avec vidéos et photos à l’appui, LFI NPA confirment! Alors Castaner tu dis quoi là?

Les policiers casseurs repérés par les manifestants,  Mélenchon et le olivier Besancenot confirment ce que nous sommes tres nombreux à dire , et qui depuis longtemps se pratique dans toutes les manifestations !