La vérité est ailleurs

Le chaos du monde ne naît pas de l'âme des peuples, des races ou des religions, mais de l'insatiable appétit des puissants. Les humbles veillent!

Archives du tag ‘Média’

Mark Zuckerberg veut fusionner les messageries d’Instagram, WhatsApp et Facebook, est ce réellement une bonne nouvelle pour les utilisateurs?? Humm, pas sûr..

Mark Zuckerberg veut fusionner les messageries d’Instagram, WhatsApp et Facebook

L’innovation «Whatstabook», qui unifiera les trois applications, touchera près de 2,6 milliards d’utilisateurs cumulés…

Facebook détient deux messageries très populaires, WhatsApp et Messenger, ainsi qu’Instagram Direct. Le groupe a racheté cette dernière en 2012, WhatsApp en 2014, alors queMessenger a été conçue en interne. Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, souhaite que ces trois applications (qui accueillent 2,6 milliards d’utilisateurs cumulés par mois) soient repensées pour partager la même infrastructure technique. Baptisé « Whatstabook », ce vaste projet devrait être finalisé début 2020 au plus tard, selon les informations du New York Times.

La technologie du cryptage

« Nous voulons créer les meilleures expériences de messagerie possibles, et les gens veulent que ce soit rapide, simple, fiable et privé », souligne Facebook dans un communiqué. « Nous réfléchissons à des moyens pour rendre plus facile la communication avec familles et amis via tous les réseaux. » Concrètement, chacune de ces applications restera indépendante, mais un utilisateur d’Instagram pourra communiquer directement avec un autre de Facebook ou WhatsApp.

Cette fusion des trois infrastructures en une doit aussi permettre d’étendre la technologie de cryptage de WhatsApp aux messageries de Facebook et Instagram. Il s’agit d’un chiffrement de bout en bout signifiant que lorsqu’un message est envoyé, seul le destinataire final peut le décrypter et le lire. Cette technique assure la confidentialité des correspondances privées.

Problématiques éthiques

Il s’agit quoi qu’il en soit d’un vrai défi, vu les différences fondamentales qui existent aujourd’hui entre les trois messageries. Uniformiser la base technique de ces trois applications indépendantes devrait mobiliser plusieurs milliers de personnes cette année.

En interne, ce rapprochement interroge. De nombreux salariés sont sceptiques, estimant que les bénéfices d’une telle fusion seront maigres, comparé au défi technique et aux problématiques éthiques. Car lors du rachat de WhatsApp, l’indépendance de l’application avait été consacrée. Les créateurs ont toujours tout fait pour limiter la collecte de données, la protection de la vie privée faisant partie de l’ADN de WhatsApp. Cette plateforme a d’ailleurs besoin de très peu d’informations personnelles pour fonctionner, comparé aux autres applications de l’écosystème Facebook. Cette même promesse d’autonomie avait été faite à Kevin Systrom et Mike Krieger, les fondateurs d’Instagram, lors de son acquisition par Facebook.

Cette réunification des messageries pourrait permettre à Facebook de renforcer son modèle publicitaire, en consolidant la collecte de données et en créant de nouvelles solutions pour les entreprises.

 

 

Publicités

US : Nancy Pelosi, ébahie, n’en revient pas… …Un acte d’accusation contre Stone prouve que la campagne de Trump a délibérément fait campagne…pour Trump ! C’est y pas beau çà?

US : Nancy Pelosi, ébahie, n’en revient pas…


…Un acte d’accusation contre Stone prouve que la campagne de Trump a délibérément fait campagne…pour Trump !

"L'acte d'accusation de Roger Stone indique clairement qu'il y a eu une tentative délibérée et coordonnée de la part des plus hauts responsables de la campagne Trump d'influencer l'élection de 2016 et de subvertir la volonté du peuple américain. ...", Nancy Pelosi

2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama − Le 26 janvier 2019

Vendredi, Roger Stone, un consultant politique qui, en 2016, soutenait publiquement la campagne Trump, a été arrêté sur des accusations de crimes déposées par l’avocat spécial Robert Mueller. Il a depuis été libéré sous caution. Stone est inculpé (pdf) dans cinq affaires pour avoir fait de fausses déclarations, tenté d’influencer un témoin et entravé la procédure.

Depuis mai 2017, l’ancien chef du FBI, Mueller, enquête sur une prétendue collusion entre Trump, sa campagne et quelque chose de russe à propos de l’élection de 2016. Aucune preuve n’a été produite jusqu’à présent pour corroborer une telle collusion. Les gens qui affirment fanatiquement qu’il doit y avoir une telle connexion sont maintenant déçus. L’acte d’accusation tant attendu de Stone était l’une de leurs dernières cartouches. Mais il n’y a absolument rien dedans qui suggère une quelconque collusion.

Tous ces crimes présumés ont été commis en relation avec une comparution de Stone pendant une enquête du Comité spécial du renseignement de la Chambre (HPSCI).

Au cours des élections de 2016, Stone a déclaré publiquement qu’il était en communication directe avec Wikileaks et son éditeur, Julian Assange. Steve Bannon, qui faisait alors partie de la campagne Trump, a demandé à Stone de demander à Wikileaks à quelle heure seraient publiés de nouveaux lots de courriels provenant du Comité national démocrate. La campagne Trump était naturellement intéressée par ces communiqués pour attaquer la candidate concurrente Hillary Clinton.

Wikileaks et Assange ont nié avoir eu des relations ou des communications avec Roger Stone. Il s’est avéré par la suite que Stone avait deux contacts, le comédien du magazine The New Yorker Randy Credico et l’écrivain conservateur Jerome Corsi, qui auraient pu avoir des contacts ou une relation avec Wikileaks. L’acte d’accusation ne dit rien de ces relations avec Wikileaks.

Lors de sa comparution devant le Comité spécial de la Chambre, Stone s’est mal souvenu, s’est contredit ou a menti au sujet de plusieurs détails liés à sa fausse affirmation antérieure. Il a également demandé à Randy Credico de mentir au comité. Ce sont les seuls problèmes sur lesquels porte l’acte d’accusation. Il s’agit des mensonges d’un menteur notoire qui sont devenus des crimes de procédure lorsqu’il les a répétés au cours d’une enquête. Stone lui-même nie farouchement avoir commis un crime et promet de se défendre devant un tribunal.

L’acte d’accusation ne dit nulle part que cela a quelque chose à voir avec la campagne de Trump, la Russie, Wikileaks ou les relations inexistantes entre eux.

Mais certains médias ne vous le diront pas. Le New York Times affiche à tort dans ses manchettes :

En accusant Roger Stone, Mueller trouve un lien entre la campagne de Trump et WikiLeaks. Le premier graphique :

Le conseil spécial, Robert S. Mueller III, a révélé vendredi le lien le plus direct jusqu’à ce jour entre les efforts parallèles de la campagne Trump et WikiLeaks visant à nuire à Hillary Clinton lors de l’élection de 2016 à l’aide d’éléments du parti démocrate volés par les Russes.

Agrandir

Viennent ensuite vingt-huit paragraphes sur l’arrestation et d’autres problèmes, cinq photos et le graphique ci-dessus, mais aucune explication du lien supposé qui, selon l’acte d’accusation, aurait existé, mais n’a jamais existé.

Stone a prétendu être en contact avec Wikileaks. Bannon lui a demandé de poser des questions à Wikileaks. Stone n’avait aucune relation avec Wikileaks. Il a répondu avec des rumeurs de seconde main et des informations accessibles au public. Fin de l’histoire.

Mueller n’a trouvé aucun lien entre la campagne de Trump et quoi que ce soit prouvant que la Russie ait pu influencer les élections. Il a inculpé certaines personnes pour des affaires sans rapport avec les élections. D’autres ont commis des crimes de procédure en mentant lors des enquêtes. Il a également inculpé des Russes pour blanchiment d’argent et piratage. Mais ces cas sont assez douteux et de toute façon, ils ne seront jamais présentés à un tribunal.

La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, tente de faire diversion suite à l’issue décevante de l’enquête menée par Mueller. L’influence russe s’est avérée n’être rien du tout. La revendication de collusion est morte.  Comme elle ne peut pas s’autoriser à blâmer Hillary Clinton pour avoir été la candidate la plus antipathique et avoir mené une campagne nulle. À qui alors peut-on reprocher le résultat de l’élection de 2016 ?

Après quelques réflexions profondes, Pelosi finit par trouver les coupables de l’élection de Trump :

Washington, D.C. – La Présidente Nancy Pelosi a publié cette déclaration après que l’avocat spécial Mueller eut publié une mise en accusation sous sept chefs d’accusation contre le conseiller en chef de la campagne Trump, Roger Stone, pour avoir menti au Congrès, avoir influencé des témoins et entravé la procédure :

“L’acte d’accusation de Roger Stone indique clairement qu’il y a eu une tentative délibérée et coordonnée de la part des plus hauts responsables de la campagne Trump d’influencer l’élection de 2016 et de subvertir la volonté du peuple américain…”

Les hauts responsables de la campagne de Trump ont délibérément essayé “d’influencer l’élection de 2016” ? Bonté divine ! Ils ont “subverti la volonté du peuple américain” en lui demandant de voter pour Trump ? Incroyable ! La campagne Trump a travaillé pour faire élire Trump ? N’est-ce pas illégal ?

Pelosi continue :

Face à trente-sept mises en accusation, les actions continues du Président pour saper l’enquête de l’Avocat spécial soulève les questions suivantes : qu’est-ce que Poutine a sur le Président, politiquement, personnellement ou financièrement ? Pourquoi l’administration Trump continue-t-elle à parler de retirer les États-Unis de l’OTAN, ce qui constituerait une victoire énorme pour Poutine ?

La semaine dernière, nous avons énuméré les nombreuses choses positives que Trump a faites pour la Russie, ce qui prouve qu’il est totalement sous l’influence de Poutine. Mais c’était une satire. En fait, Trump a pris des dizaines de décisions qui portent gravement atteinte aux intérêts de la Russie. Il fait l’éloge de l’OTAN et l’utilise pour faire pression sur les autres États pour qu’ils achètent plus d’armes américaines.

Les démocrates pensent-ils que de telles absurdités attireront des électeurs ? Ou est-ce une diversion du fait qu’ils ne parviennent pas à attaquer les politiques désastreuses de Trump sur toutes les questions sauf les plus mineures ?

Moon of Alabama

Traduit par jj, relu par Wayan pour le Saker Francophone

 

AVIS DE TEMPÊTE SUR L’EXAGONE « GABRIEL“ AVEC NEIGLE ET VERGLAS SOYEZ TRES VIGILANTS !! – 41 départements en alerte orange : voici à quoi s’attendre avec la tempête Gabriel dans les prochaines heures

EN DIRECT – 41 départements en alerte orange : voici à quoi s’attendre avec la tempête Gabriel dans les prochaines heures

https://player.tf1.fr/static/1.0.54/frame.html?mediaID=13614123&context=ONEINFO_AMP#amp=1
Météo
MÉTÉO – Une semaine après le premier épisode neigeux de l’hiver en Île-de-France, une nouvelle dégradation des conditions météo est attendue dans les prochaines heures avec l’arrivée d’une dépression nommée Gabriel. Attention, la neige s’invitera à nouveau en plaine et des vents tempétueux toucheront les régions de l’ouest. Voici les prévisions détaillées.
Live 

POINT DE SITUATION

– 41 départements ont été placés en alerte orange neige-verglas ou aux avalanches ou aux vents violents.

 

– Sur les départements placés en vigilance orange neige-verglas, les cumuls attendus « seront généralement de 5 à 10 cm, ponctuellement 15 cm ».

– Sur la façade atlantique, les rafales pourront atteindre 130 km/h. À l’intérieur des terres, elles attendront 100 à 110 km/h.

 

ALERTE ORANGE

Départements en alerte orange à la neige et au verglas :  Aisne (02), Ardennes (08), Aube (10), Aveyron (12), Cantal (15), Cher (18), Corrèze (19), Eure (27), Eure-et-Loir (28), Loir-et-Cher (41), Loiret (45), Marne (51), Mayenne (53), Nord (59), Oise (60), Orne (61), Pas-de-Calais (62), Sarthe (72), Paris et petite couronne (75-92-93-94), Seine-Maritime (76), Seine-et-Marne (77), Yvelines (78), Somme (80), Yonne (89), Essonne (91) et Val-d’Oise (95).

Départements en alerte orange aux avalanches : l’Ariège, la Haute-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-PyrénéesHautes-Pyrénées

 

POINT DE SITUATION

– 41 départements ont été placés en alerte orange neige-verglas ou aux avalanches ou aux vents violents.

 

– Sur les départements placés en vigilance orange neige-verglas, les cumuls attendus « seront généralement de 5 à 10 cm, ponctuellement 15 cm ».

– Sur la façade atlantique, les rafales pourront atteindre 130 km/h. À l’intérieur des terres, elles attendront 100 à 110 km/h.

 

LES PROCHAINES HEURES

Gabriel va aborder l’ouest du pays mardi après-midi. Son cœur dépressionnaire traversera alors les Pays-de-la-Loire tout en continuant à se creuser (à se renforcer) puis la région Centre-Val de Loire et la Bourgogne dans la nuit de mardi à mercredi, avant de s’évacuer par le Grand Est puis l’Allemagne mercredi matin. C’est dans sa partie ouest et sud que les vents seront les plus forts. De secteur ouest puis nord-ouest, les rafales pourront atteindre 110 à 130 km/h en fin d’après-midi le long des côtes atlantiques et plus particulièrement des Landes jusqu’au sud de la Vendée en passant par le littoral charentais et girondin.

NEIGE

Météo France nous prévient les chutes de neige de la nuit prochaine seront bien plus conséquentes que celles de la semaine dernière.

« Au nord de ce système, des chutes de neige assez conséquentes sont attendues sur une partie assez vaste du nord du Pays. Les premières chutes de neige devraient être observées dès 16 h cet après-midi sur la partie la plus à l’ouest. Les intensités se renforceront en soirée et dans la nuit avec le décalage vers l’est des précipitations. Sur les départements placés en vigilance orange les cumuls attendus seront généralement de l’ordre de 5 à 10 cm ponctuellement 15 cm. C’est ce qu’on attend en particulier sur l’Ile de France. Une extension de la vigilance orange neige vers l’est est prévue en journée. »

 

CONSEILS

Quelques conseils pour apprendre à piloter comme Sébastien Loeb sur la neige !

Neige et verglas : les bons conseils d’un « pro » pour rouler en toute sécurité

NEIGE

Préparez-vous, la situation risque de se compliquer dans les prochaines heures !

https://player.tf1.fr/static/1.0.54/frame.html?mediaID=13614125&context=ONEINFO_AMP#amp=1

ALERTE ORANGE

Départements en alerte orange à la neige et au verglas :  Aisne (02), Ardennes (08), Aube (10), Aveyron (12), Cantal (15), Cher (18), Corrèze (19), Eure (27), Eure-et-Loir (28), Loir-et-Cher (41), Loiret (45), Marne (51), Mayenne (53), Nord (59), Oise (60), Orne (61), Pas-de-Calais (62), Sarthe (72), Paris et petite couronne (75-92-93-94), Seine-Maritime (76), Seine-et-Marne (77), Yvelines (78), Somme (80), Yonne (89), Essonne (91) et Val-d’Oise (95).

Départements en alerte orange aux avalanches : l’Ariège, la Haute-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées

 

 

Bonjour à tous !

Une dépression baptisée Gabriel par les services de Météo-France va traverser le pays entre ce mardi après-midi et mercredi matin. La situation météo va ainsi fortement se dégrader à son passage avec des vents tempétueux sur ses flancs sud et ouest et des chutes de neige sur son flanc nord. Néanmoins, la localisation exacte des intempéries dépend de la position de la dépression car un décalage de quelques dizaines de kilomètres pourra changer radicalement la prévision en un point donné.

Dans son bulletin météo de 6h, ce mardi matin, Météo France a placé 41 département de vigilances orange, dont l’Île-de-France. Sont concernés : Aisne (02), Ardennes (08), Aube (10), Aveyron (12), Cantal (15), Charente (16), Charente-Maritime (17), Cher (18), Corrèze (19), Eure (27), Eure-et-Loir (28), Gironde (33), Landes (40), Loir-et-Cher (41), Loire-Atlantique (44), Loiret (45), Marne (51), Mayenne (53), Nord (59), Oise (60), Orne (61), Pas-de-Calais (62), Sarthe (72), Paris et petite couronne (75-92-93-94), Seine-Maritime (76), Seine-et-Marne (77), Yvelines (78), Deux-Sèvres (79), Somme (80), Vendée (85), Vienne (86), Yonne (89), Essonne (91) et Val-d’Oise (95). Quatre départements restent aussi en vigilance orange : Ariège (09), Haute-Garonne (31), Pyrénées-Atlantiques (64) et Hautes-Pyrénées (65).

https://7b9df.v.fwmrm.net/ad/g/1?nw=506334&prof=506334:tf1_displayonly_live&csid=lci_page_type_display_amp/lci_platform_amp_mobile_web_media_mobile&resp=ad;module=ContentTypeTransform&;slid=rectangle_amp&ptgt=s&w=300&h=252&slau=MPU%20300×252%20AMP#amp=1

Hautes-Pyrénées (65).

https://7b9df.v.fwmrm.net/ad/g/1?nw=506334&prof=506334:tf1_displayonly_live&csid=lci_page_type_display_amp/lci_platform_amp_mobile_web_media_mobile&resp=ad;module=ContentTypeTransform&;slid=rectangle_amp&ptgt=s&w=300&h=252&slau=MPU%20300×252%20AMP#amp=1

Vents jusqu’à 130 km/h dans l’Ouest

Gabriel va aborder l’ouest du pays mardi après-midi. Son cœur dépressionnaire traversera alors les Pays-de-la-Loire tout en continuant à se creuser (à se renforcer) puis la région Centre-Val de Loire et la Bourgogne dans la nuit de mardi à mercredi, avant de s’évacuer par le Grand Est puis l’Allemagne mercredi matin. C’est dans sa partie ouest et sud que les vents seront les plus forts. De secteur ouest puis nord-ouest, les rafales pourront atteindre 110 à 130 km/h en fin d’après-midi le long des côtes atlantiques et plus particulièrement des Landes jusqu’au sud de la Vendée en passant par le littoral charentais et girondin.

Le vent soufflera jusqu’à 130 km/h dans la nuit de mardi à mercredi.

Rapidement, ces vents violents progresseront vers l’intérieur des terres et atteindront en soirée une grande partie de la Nouvelle-Aquitaine (Charentes, sud-Poitou, Dordogne, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Haute-Vienne). Au cours de la nuit, ce sera au tour de la tramontane de se lever pour dépasser 100 km/h en rafales dans le golfe du Lion. Pendant ce temps, les vents violents gagneront l’Auvergne-Rhône-Alpes et en particulier les reliefs. Ainsi, les rafales pourront atteindre 130 km/h en altitude, que ce soir dans le Cantal, le Puy-de-Dôme ou encore la Loire.

Jusqu’à 10 – 15 cm de neige attendus sur la Picardie, la région parisienne, le Centre , la Champagne et la Bourgogne

Gabriel s’accompagnera également d’une perturbation pluvieuse. Avec les vents soufflant  au sud et à l’ouest de la dépression, le redoux sera suffisamment sensible pour qu’il s’agisse de pluie. En revanche, à l’est et surtout au nord de la dépression, le vent continuera à souffler  depuis l’est et le nord-est, permettant ainsi à l’air froid de résister. Conséquence : il s’agira de neige du Centre à la Normandie et au nord de la Seine puis du Grand Est à l’Auvergne-Rhône-Alpes. Les premières chute de neige débuteront dans l’intérieur de la Normandie en fin d’après-midi de mardi, prenant progressivement la place de la pluie. En soirée, la perturbation progressera pour s’étirer de la Haute-Normandie jusqu’au golfe du Lion. Il s’agira de neige depuis les côtes de la Manche jusqu’au val de Loire ainsi que les hauteurs du Massif Central.

Les cumuls de neige pourront atteindre 15 cm en Île-de-France.

Dans la nuit, l’axe neigeux se décalera vers l’est, depuis les Hauts-de-France jusqu’au sud-est, en passant par l’Auvergne, la Bourgogne, mais aussi la Franche-Comté, la région Rhône-Alpes et la Champagne-Ardenne. Il neigera même sur les premières hauteurs de la Provence, parfois dès 200 mètres. Mercredi matin, la perturbation quittera le pays par l’est et le nord-est, en apportant encore un peu de neige jusqu’en plaine. D’ici là, la couche pourra atteindre en moyenne de 3 à 8 cm, parfois jusqu’à 10 voire 15 cm entre la Picardie, la région parisienne, le nord de la région Centre, la Champagne et l’ouest de la Bourgogne.

Déjà des restrictions de circulation

En Île-de-France, les conditions météo se gâteront sérieusement en soirée de mardi. Ainsi, la neige prendra rapidement le relais de la pluie dès 21h ou 22h dans les Yvelines et la Val-d’Oise, vers 22h ou 23h pour l’Essonne, Paris et la petite couronne et vers 23h ou minuit pour la Seine-et-Marne. La perturbation quittera la région en seconde partie de nuit, après avoir laissé une couche de l’ordre de 5 à 10 cm, localement jusqu’à 15 cm sur le sud de la région. Il conviendra encore d’affiner la prévision, délicate dans ce genre de configuration.

Une chose est sûre : les conditions de circulation s’annoncent difficiles mercredi matin, après les chutes de neige de la nuit et en raison du risque de verglas rendant les chaussées glissantes par une température de -2°C. Signe de ces vraisemblables difficultés, la RN118, connue comme théâtre d’énormes pagailles routières, sera fermée à tous les véhicules à partir de mardi 22h.

En outre, la préfecture de police de Paris annonce que, sur l’ensemble du « réseau structurant d’Ile-de-France, la circulation sera interdite » à partir de 21h « à tous les poids lourds de transport de marchandises de plus de 7,5 tonnes et de transport de matières dangereuses ».

  • INFO LCI – Météo : 2018, année la plus foudroyée depuis 30 ans !

  • Quelle météo pour les premiers jours de 2019 ? Voici les prévisions

L’Allemagne et la France se désagrègent, il en sera de même pour l’Union Européenne! N’y aurait il pas un lien avec le traité d’Aix la Chapelle?🤔🤫🤐

L’Allemagne et la France se désagrègent, il en sera de même pour l’Union Européenne


Par Charles Hugh – Le 14 janvier 2018 – Source charleshughsmith.blogspot.com

Si nous suivons la logique et les preuves présentées dans ces sept points, nous sommes forcés de conclure que les fractures en France, en Allemagne et dans l’UE se creusent de jour en jour.

Quand un État-nation n’est-il plus un État fonctionnel ? C’est une question intéressante à poser aux États-nations européens piégés dans une Union européenne en pleine dissolution. Le correspondant de longue date qu’est Mark G. a récemment posé sept indicateurs de la dissolution de la souveraineté nationale ; voici son commentaire :

OBJET : Les fantômes de 1968 (14 février 2018) :

En France, les ‘Fantômes de 1968’ sont devenus les Poltergeists de 2018. Cela ressemble à un autre véritable tournant dans l’histoire de l’Europe et du monde. Une fois de plus, des foules parisiennes sont apparues et ont réalisé collectivement qu’elles détenaient désormais le vrai pouvoir. Et leurs problèmes sont tous anti-UE (Union européenne) et anti-NOM. (Nouvel ordre mondial)

J’affine mon scénario d’effondrement allemand au fur et à mesure que les données affluent, car elles arrivent de plus en plus rapidement et en toujours plus grande quantité. L’Allemagneimplosera parallèlement à l’UE.

Les soi-disant ‘États’ avec :

  1. Pas de forces militaires efficaces
  2. Pas de contrôle de leurs propres frontières
  3. Pas de contrôle de leur monnaie et de leurs banques
  4. Un gouvernement à la population ‘diversifiée’, dont la majorité n’est pas loyale à Berlin (immigrés ‘réfugiés’ récents) ou ne l’est plus (une grande partie de la Bavière et du Bade-Wurtemberg), et qui perd également l’allégeance des nombreux immigrés d’Europe orientale en Allemagne. Ces personnes sont parmi les opposants les plus énergiques à l’afflux de ‘réfugiés’.
  5. Anarchie et non respect de la loi qui s’aggravent rapidement de la part des récents immigrants ‘réfugiés’, ce qui est bien connu de la population, tout comme les ordres officiels donnés à la police de réduire au minimum les rapports statistiques sur la criminalité en n’ouvrant pas de dossiers officiels.

et

  1. Des médias de masse que personne ne croit en raison des mensonges grossiers qu’ils diffusent 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 qui … cesseront bientôt d’exister. Ceci est confirmé par :
  1. La chute continue dans leurs propres trous noirs politiques des partis au pouvoir depuis la Seconde guerre mondiale. La CDU/CSU à droite et le SDP à gauche ont tous perdu leur emprise sur la population allemande moderne.

La plus grande blague est que Theresa May négocie les termes du Brexit avec un cadavre politique et non une entité viable.

Une autre manche ou un nouveau tour de piste arrive. Personnellement, je pense que la seule chose qui empêche une nouvelle crise bancaire dans la zone euro est la certitude absolue qu’aucun gouvernement allemand imaginable ne peut actuellement accepter la moindre concession extérieure sans risquer un effondrement politique interne.

Ainsi, toutes les élites de la zone euro concernées s’abstiennent de provoquer une telle crise pour des raisons étroites et calculées. Cela laisse à une foule européenne dans une certaine capitale le soin de l’initier en confrontant un gouvernement national soit à un effondrement politique interne, soit à un nouveau conflit monétaire et financier à l’échelle de l’UE avec le gang BCE/UE.

Et oui, je suis sûr que vous avez vu la suite. La Pologne et la Hongrie, agissant, tel un Phénix, au nom de l’Empire austro-hongrois, tordront la queue de l’UE à ce moment-là aussi fort qu’ils le peuvent pour en obtenir un avantage régional maximal.

La division de l’Allemagne est traditionnellement considérée comme quelque part entre l’invraisemblable et l’impossible, et on peut dire la même chose de la France et de l’Allemagne qui s’éloignent et de l’UE qui se dissout : le courant dominant s’engage à présenter l’Allemagne, l’alliance franco-allemande, l’euro et l’UE comme des entités en béton.

Pourtant, si nous suivons la logique et les preuves présentées dans ces sept points, nous sommes forcés de conclure que les fractures en France, en Allemagne et dans l’UE s’élargissent de jour en jour, et que la propagande incessante des élites dirigeantes ne fait que guérir provisoirement les fractures ou donner une illusion de stabilité.

(En ce qui concerne les dissidents français en gilets jaunes : les 80 000 membres des forces de sécurité mobilisées cherchent intentionnellement à inciter à la violence pour justifier l’écrasement des dissidents en gilets jaunes par la force paramilitaire massive : Démocratie française morte ou vivante ?).

À long terme, une solidité apparente qui a duré 20 ou 30 ans peut s’effondrer très rapidement à mesure que les populations en proie à des tensions financières et politiques croissantes se tournent vers des alliances et des loyautés beaucoup plus durables.

Charles Hugh

Traduit par Wayan, relu par Cat pour le Saker Francophone