La vérité est ailleurs

Le chaos du monde ne naît pas de l'âme des peuples, des races ou des religions, mais de l'insatiable appétit des puissants. Les humbles veillent!

vacances, voyages

Autoroutes: plus de 20% d’augmentation injustifiée des tarifs en 10 ans! Mais il existe des astuces très simples pour payer moins cher, jusqu’à 30% légalement (merci au concepteur😁)! Et enfin d’autres pas vraiment légal..mais là c’est risqué!

Publicités

BREAKING – 8 explosions dans des hôtels et églises au Sri Lanka: au moins 192 morts! Dernier bilan: Plus de 192 morts dont 35 étrangers. 469 blessés Au moins 2 kamikazes!

BREAKING – 8 explosions dans des hôtels et églises au Sri Lanka: au moins 192 morts

Publié par wikistrike.com sur 21 Avril 2019, 10:30am

Catégories : #Religion – pensées#Social – Société

BREAKING - 8 explosions dans des hôtels et églises au Sri Lanka: au moins 192 morts

 8ème explosion. 3 églises et 4 hôtels, 1 lieu non déterminé

Dernier bilan: Plus de 192 morts dont 35 étrangers. 469 blessés

Au moins 2 kamikazes.

Une huitième explosion a frappé ce dimanche 21 avril le Sri Lanka, qui a vu se succéder depuis ce matin une série d’attaques meurtrières. La dernière d’entre elles s’est produite à Colombo, la capitale.

La police signale une nouvelle explosion, la huitième depuis ce matin au Sri-Lanka. Elle a frappé un lieu non-précisé d’Orugodawatta, banlieue nord de Colombo, selon les autorités.

La précédente explosion, qui avait retenti peu de temps avant, s’est produite dans un hôtel de Dehiwala, près des jardins zoologiques nationaux du Sri Lanka. Elle a fait au moins deux morts et une dizaine de blessés, selon des médias.

Suite à la septième et huitième explosion, les autorités sri-lankaises ont déclaré avoir coupé l’accès aux réseaux sociaux principaux, WhatsApp, Viber et Facebook.

En outre, le ministre de la Défense a ordonné un couvre-feu de 12 heures à partir de 18h00, heure locale.

Plus tôt dans la journée de ce 21 avril, six autres explosions ont frappé trois hôtels prestigieux et une église de Colombo, ainsi que deux autres églises proches de la capitale sri-lankaise dans lesquelles était célébrée la messe de Pâques, selon la police. Le bilan provisoire est de 191 morts et plus de 450 blessés, selon la chaîne News 1st. Aucun groupe terroriste n’a pour le moment revendiqué ces attaques.

Source

BREAKING - 8 explosions dans des hôtels et églises au Sri Lanka: au moins 192 morts
BREAKING - 8 explosions dans des hôtels et églises au Sri Lanka: au moins 192 morts
BREAKING - 8 explosions dans des hôtels et églises au Sri Lanka: au moins 192 morts

Grande America : menace de pollution sur les côtes de Gironde et de Charente-Maritime! Un désastre écologique! La préfecture maritime a annoncé mercredi 13 mars que 45 des 365 conteneurs transportaient des matières très dangereuses!

Grande America : menace de pollution sur les côtes de Gironde et de Charente-Maritime

«Grande America» : une nappe d’hydrocarbures s’approche des côtes françaises
Share

Play Video

INFOGRAPHIE – Une seconde nappe d’hydrocarbures a été constatée jeudi. Une première d’une dizaine de kilomètres de long avait déjà été localisée dans la zone du naufrage du navire italien, qui transportait 45 conteneurs répertoriés comme contenant des matières dangereuses.

Le Grande America gît depuis le mardi 12 mars par 4 600 mètres de fond au large de La Rochelle. Selon la préfecture maritime, deux nappes d’hydrocarbures se sont échappées de l’épave et menacent les côtes françaises. Elles sont distantes d’une vingtaine de kilomètres.

La première nappe s’étend sur 13 kilomètres de long et 7 km de large. La seconde, d’aspect disloqué, mesure 9 km de long, également par 7 km de large. Du fait d’une météo très défavorable, elles dérivent toutes deux à une allure de 35 km par jour, plein est, et pourraient atteindre les plages de la Nouvelle Aquitaine d’ici dimanche ou lundi.

» LIRE AUSSI – Naufrage du Grande America: «Nous allons envisager les moyens anti-pollution» annonce de Rugy

François de Rugy, le ministre de la Transition écologique, qui s’est rendu à Brest jeudi après-midi, assure que l’État met tout en œuvre pour limiter l’impact de cette pollution. Un navire antipollution a été dépêché sur place et d’autres devraient être déployés prochainement. Si les conditions météorologiques le permettent, les autorités tenteront de pomper la nappe en mer et d’installer des barrages flottants.

Un violent incendie s’est déclaré à bord du navire le 10 mars vers 20 heures. Le bâtiment a coulé deux jours plus tard après avoir dérivé sur plusieurs miles marins en direction des côtes. Les 27 membres d’équipage ont pu être évacués.

Prise par la Marine Nationale cette photo montre une des deux nappes de pétrole déversé dans l'océan.
Prise par la Marine Nationale cette photo montre une des deux nappes de pétrole déversé dans l’océan.HANDOUT/AFP

Avec 2 200 tonnes de fioul à bord du navire, la marée noire attendue n’est nullement comparable avec celle de l’Erika en 1999 ou de l’Amoco Cadiz en 1978. «Il faut prévoir un arrivage intensif de boulettes de fioul, explique Jacky Bonnemain porte-parole de l’ONG Robin de Bois. Mais la pollution pourrait être bien pire car la cargaison du bateau menace elle aussi toute la zone.»

Le Grande America a quitté Hambourg le 8 mars dernier. Il devait rejoindre Casablanca avec à son bord une cargaison hybride de plus de 2 000 véhicules roulants et des conteneurs. Les voitures destinées au marché africain sont des véhicules de troisième main, avec des composants très polluants. «On peut supposer que dans chaque véhicule, il y a 20 litres d’essence et d’huile qui viennent s’ajouter au fioul. C’est une casse automobile qui va se retrouver au fond de la mer», commente le porte-parole de l’association.

La préfecture maritime a annoncé mercredi 13 mars que 45 des 365 conteneurs transportaient des matières dangereuses. «Nous avons très peu d’informations sur la nature exacte de ces matières, ajoute Jacky Bonnemain. On sait que de nombreux pesticides partent pour l’Afrique de l’Ouest. Nous avons sollicité l’armateur qui n’a pas encore donné de réponse.»

«Désastre écologique»

De son côté, le ministre de la Transition écologique a déclaré sur Franceinfo qu’une grande partie de cette cargaison avait sans doute été brûlée. «Ce qui pour nous n’enlève rien au problème, réagit Jacky Bonnemain. La combustion ne dissipe pas la toxicité, qui va retomber dans l’eau sous forme de cendres ou de particules fines.»

Un robot sous-marin pourrait également être déployé pour voir si des fissures sur l’épave ne laissent pas encore échapper du fioul. À 4 600 mètres de fond, la zone est très riche en poissons, plancton et mammifères marins qui pourraient souffrir de tous les produits émanant de la cargaison. «À cette profondeur, le pompage du fuel est presque impossible, estime Jacky Bonnemain. Et à cela s’ajoutent les conteneurs qui ne transportaient pas de matière dangereuse mais qui participent eux aussi au désastre écologique. Il y avait sûrement du polyester et de nombreuses matières plastiques. C’est d’autant plus dramatique que cette profondeur est souvent sollicitée par la pêche.»

» LIRE AUSSI – Le navire italien Grande America a coulé au large des côtes françaises

François de Rugy a annoncé qu’une enquête était ouverte pour remonter l’historique du navire. Le Grande America a été construit en 1997. La durée de ce type de navire est d’environ 25 ans. «Ce bateau était donc en fin de vie, explique Jacky Bonnemain. On sait qu’il avait été retenu en 2010 à Tilbury au Royaume-Uni. Il avait alors subi des travaux de remise aux normes. Depuis, il était ciblé et surveillé par plusieurs ports européens.»

Naufrage du « Grande America » : «Nous allons envisager les moyens anti-pollution» annonce de Rugy
Share

Play Video

Naufrage du Grande America: «Nous allons envisager les moyens anti-pollution» annonce de Rugy – Regarder sur Figaro Live

Vincent Bordenave

Vincent Bordenave

> Culture Naomi Klein dénonce les milliardaires qui se sont servis sur les décombres de l’ouragan Maria. Ou comment Porto Rico, dévasté par les ouragans, est devenu le paradis des capitalistes. Extrait en avant-première. A voir!

Naomie Klein dénonce les milliardaires qui se sont servis sur les décombres de l’ouragan Maria

Naomi Klein dénonce les milliardaires qui se sont servis sur les décombres de l'ouragan Maria
Porto Rico, île dévastée par des ouragans, est devenu un paradis fiscal pour les milliardaires de la Silicon Valley. (Michael Brochstein / SOPA/SIPA)

La journaliste canadienne publie « le Choc des utopies ». Ou comment Porto Rico, dévasté par les ouragans, est devenu le paradis des capitalistes. Extrait en avant-première.

Par Naomi Klein, essayiste et journaliste

L’essayiste et journaliste canadienne est allée enquêter à Porto Rico au lendemain des ouragans meurtriers de 2017. Comment l’île des Caraïbes sous la coupe des Etats-Unis réagit-elle à une catastrophe écologique d’une telle ampleur, et que le changement climatique promet malheureusement de plus en plus souvent? Dans les décombres s’affrontent les prédateurs du capitalisme et les îlots de résistance d’une population déterminée à vivre autrement ensemble. Récit du champ de bataille dans un chapitre du nouveau livre de Naomi Klein: «Le choc des utopies. Porto Rico contre les capitalistes du désastre» qui paraît jeudi 7 février aux Editions Lux. Extrait en avant-première.

 L’invasion des Portopistes,
par Naomi Klein

Début 2017, l’utopie d’un Porto Rico voué au profit s’affichait aux yeux de tous à l’élégant hôtel Condado Vanderbilt de San Juan. Du 14 au 16 mars, l’hôtel accueillait Puerto Crypto, une conférence «immersive» de trois jours consacrée aux chaînes de blocs et à la cryptomonnaie, un événement particulièrement soucieux de montrer pourquoi Porto Rico constituera «l’épicentre de ce marché de plusieurs milliers de milliards de dollars».

Parmi les intervenants figurait Yaron Brook, président du Ayn Rand Institute, qui a donné une conférence intitulée «Comment la déréglementation et les chaînes de blocs peuvent faire de Porto Rico le Hong Kong des Caraïbes ». Californien, Brook a annoncé l’année dernière son

Pour lire les 92 % restants,
testez l’offre à 1€ sans engagement.