La vérité est ailleurs

Le chaos du monde ne naît pas de l'âme des peuples, des races ou des religions, mais de l'insatiable appétit des puissants. Les humbles veillent!

Insécurité

Barrie Trower, spécialiste des ondes millimetriques, ancien expert de la Navy, MI6 et MI7, dénonce les immenses dangers de la 5G, pour les hommes, les animaux et la nature! C’est une catastrophe planétaire aux multiples conséquences qui s’annonce !

 

https://lepetitjournal.com/sydney/australie/laustralie-vit-la-pire-secheresse-quelle-ait-connue-en-50-ans-237631

Autre article sur le sujet confirmant des multiples dangers de la 5G :

Alors que la France et le Canada se préparent à lancer la 5G d’ici 2020 et 2021, les réseaux de la « cinquième génération » inquiètent la communauté scientifique mondiale.  En 2017, 170 chercheurs, issus de 37 pays, ont ainsi alerté sur les dangers sanitaires de la 5G. Ils redoutent « une augmentation générale et massive de l’exposition aux ondes sans-fil ». Une alarme déjà sonnée en 2015 et en 2011 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de son Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) qui avait déjà classé les radiofréquences comme « cancérogènes possibles pour l’homme ».  

Qu’est ce que la 5G ?

Jusqu’à présent, les réseaux mobiles à large bande comme la 3G et la 4G avaient été conçus pour répondre aux besoins des humains. En revanche, la 5G a été créé en tenant compte des besoins des machines, offrant un transfert de données à faible latence et à haut rendement. La 5G promet ainsi des vitesses de téléchargement et d’envoi de données beaucoup plus rapides, une couverture plus large et des connexions plus stables.

Pour atteindre ces vitesses de traitement très rapides, il est nécessaire d’augmenter le nombre de bandes passantes. Problème : les bandes passantes actuelles deviennent rapidement saturées. Elles ne traversent pas bien les bâtiments et ont tendance à être absorbées par la pluie et les plantes, ce qui entraîne des interférences de signal. Pour contrer ces difficultés, il faut rapprocher et d’augmenter le nombre des tours de téléphonie cellulaire avec plus de ports d’entrée et de sortie que sur celles de la 4G.

Avec la 5G, de petites antennes sans fil vont se multiplier et apparaitre sur de nombreux lampadaires et poteaux de nos villes et villages. L’omniprésence des ces antennes émettra ainsi un rayonnement électromagnétique permanent qui formera une sorte de smog invisible et difficile à éviter.

 

La 5G et ses dangers potentiels

Les scientifiques mettent en garde contre les effets potentiels de la 5G sur la santé. En 2017, 170 scientifiques de 37 pays, recommandaient un moratoire sur le déploiement de la 5G, « pour trouver des solutions aux dangers sanitaires et environnementaux » liés aux réseaux de la « cinquième génération ». Face à la multiplication des antennes sans fil 5G (qui seront installées même dans les logements, les magasins et les hôpitaux), les chercheurs redoutent une augmentation massive de l’exposition obligatoire aux rayonnements sans fil.

Les effets nocifs de l’exposition au rayonnement électromagnétique déjà prouvés

En 2015, 220 scientifiques de plus de 40 pays ont réclamé une protection contre l’exposition aux champs électromagnétiques non ionisants. Leurs publications ont prouvé que ce type de rayonnement affectaient les organismes vivants à des niveaux d’exposition bien inférieurs que ceux publiés par les directives internationales et nationales. Les effets comprennent l’augmentation du risque de cancer, du stress cellulaire, des dommages génétiques, des changements structurels et fonctionnels du système reproducteur, des déficits d’apprentissage et de mémoire, des troubles neurologiques et des répercussions négatives sur le bien-être général des humains. Les dommages vont bien au-delà de l’espèce humaine, car il y a de plus en plus de preuves d’effets nocifs sur la vie végétale et animale.

Si l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait déjà dès 2011 classé les radiofréquences comme « cancérogènes possibles pour l’homme », elle n’a pas encore prononcé de directives plus protectrices encourageant les mesures de précaution et de sensibilisation aux risques sanitaires, en particulier pour les enfants et les foetus.

La 5G, un danger pour la planète ?

Tout aussi inquiétante, la technologie 5G pourrait mettre la santé de notre planète en danger. Plusieurs études ont montré les effets néfastes des radiofréquences sur la végétation. Des recherches américaines ont prouvé que la mortalité précoce des peupliers faux-trembles du Colorado étaient dues aux radiofréquences qui nécrosaient leurs feuilles. Une autre étude arménienne à montré que ces rayonnements électromagnétiques provoquaient une réaction de stress qui endommage les cellules des pousses de blé. L’irradiation des plantes est une mauvaise nouvelle pour la flore de la planète, mais c’est aussi une mauvaise nouvelle pour nous : elle pourrait contaminer notre approvisionnement alimentaire.

La 5G pourrait également menacer la faune. Selon plusieurs rapports publiés au cours des deux dernières décennies, les rayonnements micro-ondes de faible intensité nuisent déjà à la santé des oiseaux et des abeilles. Ils chassent les oiseaux de leur nid, cause la détérioration des problèmes de locomotion et une diminution de la survie.

 

Face aux nombreuses alertes sanitaires et environnementales lancées par des scientifiques originaires des quatre coins de la planète, les incertitudes se font de plus en plus grandes autour de la 5G et risquent de persister si aucune précaution n’est prise avant son installation dès 2020.


facebooktwitterlinkedin

  1. HOUILLON

    Je suis déjà Electro Hyper Sensible sans la 5G – mise en invalidité cat. 2, je ne peux plus travailler car le Wifi les portables, les écrans d’ordinateurs, la télé etc .. m’épuisent, me brulent mettent mon système immunitaire à plat. Bref, le fait est que je connais beaucoup de personnes souffrant des mêmes symptômes, même des enfants. Le nombre de cancers, d’Alzheimer, et d’autres maladies explose .. les abeilles, les insectes, les oiseaux disparaissent petit à petit .. et les ondes ne sont pas du tout hors de cause comme nos lobby et politiciens voudraient nous le faire croire ..
    Les médecins qui me suivent ont tous des problèmes avec notre gouvernement car ils reconnaissent nos troubles et en connaissent la raison.. selon eux, la 5G sera une catastrophe pour l’humanité .. mais ne sommes nous pas trop nombreux sur cette planète …..

  2. Moi qui suis un technicien en électronique et informatique et réseaux, qui trouve que de pouvoir disposer d’Internet partout est génial. Je dis, il faut arrêter les conneries.
    Contrairement à ce que l’on peut penser, la 5G va surtout permetre d’avoir un contrôle encore plus grand sur les individus. Ce sera encore mieux que le RFID.
    La 5G du point de vue santé serait apocalyptique, mais pour la stoper, on est face aux gouvernements et lobbies.

  3. lavande

    la 5 G est fait pour mieux nous contrôler, nous enlever notre liberté. …Et c’est sûr il y aura des dégâts humains. Je deviens sensible aux ondes et je me mets à la place de ceux et celles qui sont électrosensibles et qui ne peuvent plus rien supporter.

  4. Ben

    Y a pas d’autres solutions….PLUS on sera nombreux à bazarder leurs sales gadgets à la poubelle (surtout le smartfoune, programmé pour devenir l’outil de payement dématérialisé de l’apocalypse), MOINS ils auront les moyens et la légitimité de nous empoisonner ! N’achetez plus ces merdes ! On en a AUCUN besoin et c’est même pas marrant (sauf pour les mongoliens retardés mentalement)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire

Nom *

Site web

Auteur

Victoria K.

Pour la petite histoire, j’ai été formée au journalisme en France. Ma formation terminée, j’ai travaillé pour la presse WEB avant de me lancer dans le monde audiovisuel où j’ai enquêté et réalisé des documentaires pour la télévision française.
Copyright © 2019 PlanetHoster Inc. Tous les droits reservés
Publicités

État de santé d’Assange : WikiLeaks sonne l’alarme! Une PÉTITION EUROPÉENNE se prépare pour DEMANDER LA RESTAURATION DE L’ ÉTAT DE DROIT en Grande Bretagne, en Suède, en France, en Espagne… et en Europe. En commençant par les droits de Julian Assange. Merci de rester attentifs. Nous tous avons la fourche sous la gorge!

État de santé d’Assange : WikiLeaks sonne l’alarme

Le transfert d’un Julian Assange très amaigri à l’infirmerie de la prison Belmarsh, est un signe patent de son incapacité physique à se défendre face aux juges. La “justice“ refuse pourtant de reporter l’audience du 3 Juin. Arrêté à Londres en 1998, le vieillissant dictateur Pinochet avait eu droit, lui, à une “justice“. WikiLeaks demande d’agir « pour éviter cette honte ». Message ici traduit.

 

Avant notre traduction de la dernière déclaration de WikiLeaks, rappelons que l’ONU a condamné l’arbitraire de l’arrestation de Julian Assange. Toutes les “démocraties“ “représentatives“ occidentales sont restées sourdes aux condamnations de l’ONU relatives à ces violations du Droit International. Nous autres petites gens n’avons plus que nos petites mains pour faire valoir ses droits, avant que les nôtres ne soient totalement, inexorablement, définitivement piétinés.

Une PÉTITION EUROPÉENNE se prépare pour DEMANDER LA RESTAURATION DE L’ ÉTAT DE DROIT en Grande Bretagne, en Suède, en France, en Espagne… et en Europe. En commençant par les droits de Julian Assange. Merci de rester attentifs. Nous tous avons la fourche sous la gorge.

Torture à "la fourche". Pratique inquisitoire moyenageuse. © Non identifiable. Torture à « la fourche ». Pratique inquisitoire moyenageuse. © Non identifiable.

 

« WikiLeaks souhaite exprimer de graves inquiétudes quant à l’état de santé de notre éditeur, Julian Assange, transféré à l’infirmerie de la prison de Belmarsh. La santé de M. Assange était déjà détériorée de façon significative après sept années dans l’ambassade d’Équateur, dans des conditions incompatibles avec les droits humains fondamentaux. Par deux fois, les Nations-Unies ont déclaré qu’il était détenu arbitrairement et ont appelé le Royaume-Uni à honorer ses engagements en Droit international en lui rendant sa liberté. Le refus du Royaume-Uni de se plier à la décision des Nations-Unies, et son traitement de M. Assange depuis son arrestation, pose la question du statut de ce pays en tant que nation respectueuse des droits humains.

Au cours de sa dernière année à l’ambassade, pendant que les États-Unis finalisaient leurs projets d’extradition, Julian Assange a été, à la demande des autorités étasuniennes, totalement isolé et bâillonné, une situation conçue pour rendre sa vie aussi pénible que possible.

Au cours de ces sept semaines à la prison de Belmarsh, sa santé a continué à se détériorer et il a perdu beaucoup de poids. La décision de l’administration de la prison de le transférer à l’infirmerie confirme la gravité de son état.

Nous sommes indignés par le refus du tribunal suédois de reporter l’audience du 3 juin en raison de l’état de santé de M. Assange. Per Samuelson, l’avocat de M. Assange, a déclaré que l’état de santé de Julian Assange vendredi dernier était tel « qu’il n’était pas possible de conduire un entretien normal avec lui ».

Une audience formelle se tiendra demain, le 30 mai, à la Cour de Westminster, sur la demande d’extradition de l’administration de M. Trump. La semaine dernière, un nouvel acte d’accusation, remplaçant le premier, a étendu le mandat d’origine des États-Unis en révélant 17 accusations supplémentaires et amenant la condamnation éventuelle à 175 années d’emprisonnement et potentiellement la peine de mort au titre de l’Espionage Act. Ces accusations ont été largement condamnées par les entreprises de la presse libre qui y voient l’attaque la plus grave des temps modernes contre leurs activités. En essence, l’administration Trump criminalise le journalisme. Pour la première fois de l’histoire, et dans une escalade sans précédent dans la guerre de l’administration Trump contre la presse libre, l’accusation s’appuie sur un texte archaïque, l’Espionage Act de 1917, pour mettre en accusation un éditeur.

Le message de Kristinn Hrafnsson, rédacteur en chef de Wikileaks :

« L’affaire de Julian a une portée historique immense. On s’en souviendra comme de la pire attaque de notre temps contre la liberté de la presse. Les peuples doivent élever la voix pour la condamner : ce sont leurs politiciens, leurs tribunaux, leurs polices et leurs prisons dont on abuse pour laisser cette tache dans l’histoire. Nous vous demandons d’agir maintenant pour éviter cette honte. »

Le Club est l’espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n’engagent pas la rédaction.

Pollution atmosphérique un programme d’ingénierie climatique?! Les conséquences et effets toxiques et nocifs sur l’humain et le vivant. Ce que nous disent les articles scientifiques de Marvin Herndon sur la géo-ingénierie, la santé humaine et l’environnement. A DIFUSER MASSIVEMENT!

Pollution atmosphérique et géo-ingénierie

12 Juin 2019, 18:17pm

|Publié par Ciel Voilé

Sylvie Rulekowski : Pollution atmosphérique un programme d’ingénierie climatique?! https://freedomufos.com/interviews-f-u-n-freedom-ufo-network/sylvie-rulekowski-pollution-atmospherique-un-programme-dingenierie-climatique/ https://freedomufos.com/int...

Pollution atmosphérique et géo-ingénierie

L’utilisation des LBD et des grenades de désencerclement en hausse de 200% en 2018, soit des hausses de 203% et 296% par rapport à l’année précédente, selon le rapport de l’IGPN!

L’utilisation des LBD et des grenades de désencerclement en hausse de 200% en 2018, selon l’IGPN

Publié par wikistrike.com sur 14 Juin 2019, 06:56am

Catégories : #Politique intérieure, #Social – Société

L’utilisation des LBD et des grenades de désencerclement en hausse de 200% en 2018, selon l'IGPN

La présentation de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) de son rapport annuel a révélé que l’utilisation des grenades de désencerclement et des lanceurs de balles de défense (LBD) avait subi une augmentation de 200% en 2018, concentrée sur les mois de novembre et de décembre.

L’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a annoncé le 13 juin que l’utilisation des grenades de désencerclement et des lanceurs de balles de défense (LBD) avait sensiblement augmenté en 2018, notamment sur les mois de novembre et de décembre.

L’augmentation du recours à ces armes sublétales est liée au début du mouvement social des Gilets jaunes.

En 2018, les policiers ont utilisé 19.071 munitions de LBD et 5.420 grenades de désencerclement, soit des hausses de 203% et 296% par rapport à l’année précédente, selon le rapport de l’IGPN.

Plus de 220 enquêtes sont en cours suite aux signalements de violences policières présumées, mais aucun verdict n’a encore été rendu car ces «enquêtes judiciaires […] prennent un peu de temps», avait déclaré en avril le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner sur France Info.

 

Source