La vérité est ailleurs

Le chaos du monde ne naît pas de l'âme des peuples, des races ou des religions, mais de l'insatiable appétit des puissants. Les humbles veillent!

Astronomie

Un astéroïde de la taille des Pyramides égyptiennes fonce vers la TerreCC0 / Buddy_Nath

L’astéroïde 2016 NF23, comparable en taille aux Pyramides égyptiennes, s’approchera mercredi prochain de la Terre à une vitesse de plus de 30 milles km/h à une distance considérée par la NASA comme potentiellement dangereuse.

Le 29 août, un astéroïde potentiellement dangereux s’approchera de la Terre, annonce la NASA.Il s’agit du 2016 NF23, un objet céleste dont le diamètre est compris entre 70 et 160 mètres (entre un Boeing 747 et les Pyramides de Gizeh). Il volera près de notre planète à la vitesse de 9,04 kilomètres par seconde, soit près de 32.000 km/h. Toutefois, ce rapprochement ne semble pas être vraiment dangereux, parce que la distance entre la Terre et cet objet géo croiseur serait de près de cinq millions de kilomètres.

En dehors de cet astéroïde, au mois de septembre, l’humanité rencontra deux autres nomades spatiaux de tailles similaires, le 2001 RQ17 et le 2015 FP118.

Leurs passages ne seront pas les plus proches que la Terre ait connus. En avril, l’astéroïde 2018 GE3, comparable à un terrain de football, est passé à environ 190 milles kilomètres de notre planète, soit la moitié de la distance entre la Terre et la Lune.Selon la NASA, les astéroïdes qui passent près de notre planète à une distance inférieure à 7,4 millions de kilomètres sont considérés comme potentiellement dangereux. En Juin, l’agence a proposé son nouveau plan prévoyant de nombreuses mesures, de la surveillance au changement des traces des astéroïdes pour protéger la Terre de ces objets spatiaux.

 

Publicités

Les canaux de Venise se sont vidés (et la « super lune » n’y est pas pour rien) Entre le 31 janvier et le 2 février, la profondeur des canaux a baissé de 60 centimètres! Surprenant, quand on constate par ailleurs les inondations en France !

151775876442179104257953026827.jpg

MÉTÉO – La « super lune bleue de sang » et un manque de pluie ont eu raison de la circulation fluviale à Venise. Entre le 31 janvier et le 2 février, la profondeur des canaux a baissé de 60 centimètres, provoquant ainsi l’échouement des gondoles et péniches qui animent chaque jour la Cité des Doges.

1517758699418286632103434553143.jpg

 

 Comment expliquer l’impact de cette « super lune » sur les marées? Lorsque ce phénomène se produit, les forces gravitationnelles du soleil et de la lune sur la Terre engendrent des coefficients de marées hors-normes, ce qu’on appelle « vives-eaux », indique La Presse Canadienne.

20 Minutessouligne que cette spectaculaire marée basse est également due à une haute pression atmosphérique, au froid et au manque de pluie qui alimente habituellement les cours d’eau.

Le canal principal de Venise est cependant resté ouvert, permettant ainsi à tous les bateaux bus de converger vers l’un des seuls axes encore praticable de la ville.

 

Plus habituée aux inondations qu’au retrait des eaux, Venise a pourtant déjà connu un tel phénomène. En 2016, le niveau de l’eau avait chuté de 66 centimètres indique The Independant dans un article paru le 2 février. L’article souligne également que le record de retrait des eaux dans les canaux de Venise s’est produit en 1934, le niveau avait alors baissé de 121 cm. En ce qui concerne la situation actuelle, les autorités locales attendent un retour à la normale d’ici le 9 février.

Ailleurs dans le monde, la « super lune bleue de sang » a donné lieu à des paysages spectaculaires.