La vérité est ailleurs

Le chaos du monde ne naît pas de l'âme des peuples, des races ou des religions, mais de l'insatiable appétit des puissants. Les humbles veillent!

Agressions et violences gratuites

Intrusion à la Pitié-Salpêtrière : « On a eu droit de nouveau à un mensonge d’État », accuse David Dufresne! Le gouvernement de Pinocchio 1er ne dit jamais la vérité!

Intrusion à la Pitié-Salpêtrière : « On a eu droit de nouveau à un mensonge d’État », accuse David Dufresne

Des manifestants sur le toit de l\'hôpital de la Pitié-Salpêtrière lors des manifestations du 1er-Mai à Paris.
Des manifestants sur le toit de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière lors des manifestations du 1er-Mai à Paris. (LAURENT PAILLIER / LE PICTORIUM / MAXPPP)

Le journaliste titulaire du fil Twitter « Allo @Place_Beauvau” est revenu sur les intrusions au sein de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière lors des manifestations du 1er mai à Paris.

« Cette nuit, on a eu droit à nouveau, je suis désolé de le dire, à un mensonge d’État », déclare David Dufresne. Ce journaliste et auteur du « recapitweete » des violences policières sur les manifestants “Allo @Place_Beauvau” sur Twitter était l’invité de franceinfo jeudi 2 mai.

En marge des manifestations du mercredi 1er mai, une cinquantaine de personnes ont tenté de s’introduire dans le service de réanimation de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Le parquet de Paris a ouvert une enquête.

Pour David Dufresne, il y a « des vidéos qui contredisent la version officielle qui a été martelée ce matin, et qui, depuis, est un petit peu moins martelée, parce qu’évidemment les choses ne se sont pas passées exactement comme la ministre de la Santé vient de nous le raconter ».

franceinfo : Vous avez publié sous lesignalement 746, une vidéo où l’on voit des CRS donnant des coups de matraques à un manifestant et en repousser d’autres vers l’hôpital, ce qui laisse penser que ces personnes auraient cherché à se réfugier à l’intérieur. Est-ce la version que vous défendez aujourd’hui ?

David Dufresne : Ce n’est pas la version que je défends, c’est la version que j’apporte et que j’apporte depuis mercredi soir vers 22h-22h30 quand monsieur Hirsch a commencé ses déclarations. Je pense qu’elles étaient tronquées, pour ne pas dire autre chose, j’ai commencé à recevoir effectivement des vidéos, non pas une, non pas deux, mais quatre, j’en suis maintenant à six. Des vidéos qui contredisent la version officielle qui a été martelée ce matin, et qui depuis ce matin est un petit peu moins martelée, parce qu’évidemment les choses ne se sont pas passées exactement comme la ministre de la Santé vient de nous le raconter.

Oui, les gens sont entrés dans un hôpital, oui ils le savaient, et certains sont entrés par une autre entrée, universitaire, mais qu’importe. Pourquoi ces gens sont-ils entrés ? Parce qu’ils étaient dans une « nasse ». Une « nasse », c’est une manœuvre policière qui est décommandée par le défenseur des droits dans son rapport de 2017. C’est un endroit où l’on bloque les gens, où on les asperge de gaz lacrymogène. Il y avait également au moment des faits mercredi après-midi, un canon à eau qui aspergeait, les gens ont voulu fuir.

J’ai une dizaine de témoignages écrits, très longs, corroborés, qui sont très précis, de gens qui parlent de vomissements, qui étaient pris dans un mouvement de panique et oui manifestement le portail de l’hôpital a été forcé. Pourquoi ? Parce que les gens fuyaient les matraques, fuyaient les gaz lacrymogènes, fuyaient la doctrine que le ministre de l’Intérieur essaie de mettre en place depuis maintenant plusieurs semaines. Aller à l’affrontement, ça veut dire qu’il y a un mouvement de foule en face. Le maintien de l’ordre est la gestion du mouvement de foules. Et donc on a eu droit à nouveau, je suis désolé de le dire, à un mensonge d’État. On ne peut pas dramatiser, théâtraliser les choses.

Est-ce que vous allez dans le sens de Jean-Luc Mélenchon, qui parle sur twitter « d’unemanipulation du système » ?

Ce qu’il y a, c’est que cette manipulation est très grosse et grossière. On va voir dans les comparutions immédiates qui ne vont pas tarder si la vidéosurveillance qu’on nous promet va montrer ce que la directrice de l’hôpital disait mercredi soir, contredite par les aides-soignants du service de réanimation, qui disent qu’il n’y a pas eu d’intrusion. Si vous insistez, bien sûr qu’il s’est passé quelque chose de pas terrible, on est tous d’accord avec ça, mais racontons les choses telles qu’elles se sont passées. Ne tronquons pas. Quand ils parlent « d’attaque », ils mentent. C’est un mensonge.

Il y a eu tout de même des témoignages de personnels de l’hôpital parlant de tentative d’entrée proche du service de réanimation. Est-ce qu’on ne peut pas imaginer que deux scènes aient eu lieu en même temps ?

Je citerai ce que la ministre de la Santé vient de dire sur votre antenne, je ne suis pas là pour qualifier les faits. Si j’en crois les aides-soignants interrogés par BFM jeudi matin, ce n’est pas ce qu’il s’est passé. Ça ne serait pas ce qui se serait passé, on va voir, pas de précipitation.

Ce qui m’attriste depuis cinq mois, ce sont ces mensonges répétés, cette manipulation, cette façon de tweeter systématiquement par le ministre de l’Intérieur, par d’autres, de ne pas aller dans la connaissance, de ne pas être dans la documentation, de ne pas être dans la compréhension des choses. D’être immédiatement dans la condamnation avant même que justice se fasse, avant même que les enquêtes aient lieu, et là, manifestement depuis cette nuit, je reçois et d’autres journalistes commencent à recueillir énormément de témoignages qui vont à l’encontre de la version officielle qui a été martelée dès mercredi soir.

Publicités

Blackwater veut créer une armée de 5000 mercenaires pour Guaidó! Silence de la communauté internationale?eh oui, l’impérialisme américain fait facilement taire ses lâches vassaux ! Le peuple vénézuélien lui ne s’y trompe pas!

Blackwater veut créer une armée de 5000 mercenaires pour Guaidó

Publié par wikistrike.com sur 3 Mai 2019, 07:59am

Catégories : #Politique internationale

Blackwater veut créer une armée de 5000 mercenaires pour Guaidó

La compagnie militaire étatsunienne Blackwater tente de former une armée de mercenaires pour soutenir le coup d’État Guaido-États-Unis au Venezuela.

Reuters a révélé qu’Erik Prince, fondateur de la compagnie militaire privée Academi (anciennement connue sous le nom de Blackwater), a fait pression pour former une armée privée, recrutant quelque 5000 soldats engagés pour servir le putschiste vénézuélien Juan Guaidó.

Afin d’attirer des investissements et un soutien politique pour son plan militaire, Erik Prince, un fervent partisan du président Donald Trump, a tenu des réunions privées aux États-Unis et en Europe, avec des politiciens influents proches du locataire de la Maison-Blanche et plusieurs riches exilés vénézuéliens, explique Reuters, citant anonymement quatre sources familières avec cette question.

La tentative de Erik Prince de former une armée de mercenaires fait suite au ferme rejet des militaires vénézuéliens des appels répétés de Washington à trahir le président légitime du Venezuela, Nicolas Maduro, et à participer au coup d’État de Guaidó, qui s’est proclamé en janvier président intérimaire du pays.

Le porte-parole du Conseil de Sécurité Nationale des États-Unis, Garrett Marquis, a refusé de commenter la question, refusant de répondre si Prince avait proposé son plan au gouvernement.

La nouvelle est survenue, quelques jours après que le putschiste Guaidó ait averti les militaires vénézuéliens fidèles à Maduro, que l’attente pour son soutien n’est pas « éternelle » et a une date limite.

Cependant, aucune tentative de Washington, ni la campagne de pression psychologique et médiatique, ni les propositions de millions de dollars, n’ont réussi à décourager les troupes de la Force Armée Nationale Bolivarienne (FANB) qui ont réitéré leur soutien au leader chaviste.

 

 

Source : Blackwater busca crear un ejército de 5000 mercenarios para Guaidó

traduit par Réseau International

L’Europe rétablit la peine de mort mais oublie d’en informer les peuples européens! Comme par hasard en amont des éventuels et prévisibles mouvements de contestations! Voici qui éclaire sur les manipulations diverses auxquelles nous assistons aujourd’hui! (TEXTE RÉDIGÉ PAR LUCIE COUVREUR) 26 JANV. 2014!

L’Europe rétablit la peine de mort (TEXTE RÉDIGÉ PAR LUCIE COUVREUR)

TEXTE RÉDIGÉ PAR : Lucie Couvreur L’Europe rétablit la peine de mort. Mais oublie de prévenir les peuples européens de ce rétablissement .

Partage

TEXTE RÉDIGÉ PAR LUCIE COUVREUR

L’Europe rétablit la peine de mort. Mais oublie de prévenir les peuples européens de ce rétablissement .
Elle ne la rétablit pas pour les pédophiles ou les crimes de sang , non , ceux là resteront  exemptés de peine capitale ; elle la rétablit pour le crime  de contestation sociale … plus précisément pour :

c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection.»

Je vous laisse prendre connaissance de ce texte surréaliste publié au Journal Officiel du 14 Décembre 2007 , dans la plus stricte omerta médiatique. NON  malheureusement , ce n’est pas un hoax .
Le journal officiel ci-dessous est tout à fait consultable sur les sites officiels de l’Union Européenne
Citation: 14.12.2007 Journal officiel de l’Union européenne C 303/17 FR

EXPLICATIONS (*) RELATIVES À LA CHARTE DES DROITS FONDAMENTAUX (2007/C 303/02)

Les explications qui figurent ci-après ont été établies initialement sous la responsabilité du praesidium de la Convention qui a élaboré la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne. Elles ont été mises à jour sous la responsabilité du praesidium de la Convention européenne, compte tenu des adaptations apportées au texte de la Charte par ladite Convention (notamment aux articles 51 et 52) et de l’évolution du droit de l’Union. Bien que ces explications n’aient pas en soi de valeur juridique, elles constituent un outil d’interprétation précieux destiné à éclairer les dispositions de la Charte.

TITRE I — DIGNITÉ
…………………………….

  1. Les dispositions de l’article 2 de la Charte correspondent à celles des articles précités de la CEDH et du protocole additionnel. Elles en ont le même sens et la même portée, conformément à l’article 52, paragraphe 3, de la Charte. Ainsi, les définitions «négatives» qui figurent dans la CEDH doivent être considérées comme figurant également dans la Charte:

a) l’article 2, paragraphe 2, de la CEDH:
«La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu absolument nécessaire:
a)  pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale;
b)  pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue;
c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection.

1. l’article 2 du protocole no 6 annexé à la CEDH:
«Un État peut prévoir dans sa législation la peine de mort pour des actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre; une telle peine ne sera appliquée que dans les cas prévus par cette législation et conformément à ses dispositions …».

http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2007:303:0017:00…

Cette surprenante autorisation , faite en violation totale de la plupart des lois des pays Européens, n’aurait-elle pas été inspirée directement de la législation américaine qui autorise encore la peine de mort dans certains Etats ,  et qui autorise une détention totalement arbitraire et illimitée en vertu du NDAA décidé en catimini , le 31 Décembre 2012 Par le Président OBAMA lui même .

Effectivement depuis 2007 , l’influence américaine s’est considérablement accru sur les résolutions Européennes .. en particulier une certaine résolution du 25 Avril 2007 , antérieure donc à la parution des modifications ci-dessus rétablissant la peine capitale.

Cette résolution Européenne s’intitule :

Citation:

Résolution du Parlement européen du 25 avril 2007 sur les relations transatlantiques

Le Parlement européen ,
—  vu ses résolutions antérieures sur les relations transatlantiques, notamment ses deux résolutions du 1er juin 2006 sur l’amélioration des relations entre l’Union européenne et les États-Unis dans le cadre d’un accord de partenariat transatlantique(1) et sur les relations économiques transatlantiques UE/États-Unis(2) ,
—  vu la déclaration UE/États-Unis du 26 juin 2004 sur la lutte contre le terrorisme et la déclaration du 20 juin 2005 sur le renforcement de la coopération concernant la non-prolifération et la lutte contre le terrorisme,

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P6-TA-2…

La suprenante parution au JO  de l’union Européeene du 14 Décembre , s’octroie donc le droit de rétablir la peine capitale  pour de présumés « terroristes »  qui auraient de plus l’idée d’inciter à des émeutes ou à des insurrections .

Ce fameux partenariat Transatlantique fait actuellement la Une d’un bon nombre de nos médias  , pour des raisons tout à fait objectives : personne ne sait de quoi il s’agit et tout le monde s’inquiète . De nombreux aspects de nos vies quotidiennes sont affectées par ce fameux pacte . Qu’il s’agisse de notre alimentation avec les OGM ou les aliments carnés .. , de nos semences  , il paraitrait que très bientôt nous n’aurons plus le droit de cultiver nos potagers .. ou encore de notre énergie avec les autorisations que vient de consentir la Commission Européenne , pour les explorations et exploitations de gaz de schistes , contrairement aux recommandations du Parlement Européen lui même , ou encore de justice arbitrale qui n’est rien d’autre que la privatisation de la justice , la rendant ainsi totalement dépendante des lobbys  et faisant ainsi totalement disparaitre la notion inscrite en article 1 de notre Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen :

Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit .

Toujours est-il que textes  comme négociations sont restés totalement secrets ,  traitement parfaitement démocratique comme tout le monde le sait ..

Heureusement certains sites de réinformation, comme celui de Contrelacour ,  très  au fait de ce qui se passe à Bruxelles,  s’inquiètent  de ces silences répétés  et avertissent sans relâche de ces dénis de démocratie  incessants .. pour ne pas parler de tentation totalitaire .

Marché transatlantique : les gouvernements nationaux privés d’accès aux documents de la négociationou encore

Marché transatlantique : le débat se focalise sur les tribunaux d’arbitrage au risque d’oublier le reste

Monsieur Karel de Gucht a d’ailleurs pris peur devant l’émotion populaire  provoquée  par ce manque d’informations .. Il n’a pas décidé pour autant de donner les informations , celles ci demeurent toujours secrètes .. Il a juste décidé de suspendre les négociations sur quelques points , dont la justice arbitrale , pour ne pas inquiéter les peuples Européens avant  les Élections européennes devant avoir lieu entre le 22 et le 25 Mai 2014 .

Pourtant , ce partenariat transatlantique est assez bien décrit dans cette résolution d’Avril 2007 .. Il concerne à peu près tout ..
– la politique étrangère Européenne et en particulier le proche Orient .. et bien sûr l’Iran .. La Syrie n’était pas encore à l’ordre du jour en 2007 !!!
– les visas
– la gouvernance économique mondiale
– les services financiers  et les mesures de régulation de circulation des capitaux « non contraignantes »  (sic)
– le rôle très particulier de l’Allemagne  dans l’économie et le commerce de ce nouvel ensemble
– l’environnement
– l’énergie
– la propriété intellectuelle et la réforme des brevets

Ce texte est pour une fois assez clair .. Je ne peux que vous recommander de le lire .

Il y a néanmoins un article sur lequel il me parait essentiel d’attirer l’attention .
Il s’agit de l’article 35 , dans la rubrique

Citation: Cadre institutionnel et rôle du Parlement
35.  souligne que seule la participation plus large à tous les niveaux du Congrès des États-Unis, du Parlement européen permettra réellement de renforcer l’ensemble du processus et que les échanges interparlementaires existants devraient être graduellement transformés en une « assemblée transatlantique » de fait.

Si on essaie d’analyser ce recouvre le terme « d’échanges interparlementaires existants » , il ne s’agit vraisemblablement  de rien d’autre que de mettre un terme à l’existence de nos Parlements Nationaux .. donc de nos démocraties .

C’est d’ailleurs très exactement ce qui se passe depuis plus d’un an avec ce fameux pacte puisque les parlements nationaux ne sont plus consultés  .
Ils ne l’ont pas été sur l’Union Bancaire Européenne  et sur  le rôle de la BCE  qui devient de plus en anti-démocratique  ,  vu le niveau de pouvoir qui viennent de lui être concédés par des technocrates  soumis aux lobbys ..

Les Parlements  ne le seront pas plus sur le reste  jusqu’au jour ou les nécessités budgétaires feront prendre conscience de leur inutilité ..

Le déficit démocratique de la zone euro : la liste de lecture des égarés
Citation: Paul de Grauwe Citation:

La BCE ne connaît d’autre loi que la sienne.

 

L’économiste belge Paul De Grauwe, plutôt europhile, est lucide sur la façon dont le traité de Maastricht consacre l’irresponsabilité de la BCE :

Non seulement la BCE est à l’abri de politiciens, mais les statuts [de la BCE] l’ont également placée au-delà de la portée des règles démocratiques qui sanctionnent les mauvais comportements. […]

C’est bien une Europe hideuse , totalement irrespectueuse de tous nos fondements démocratiques , et en particulier celui qui impose  une  séparation des pouvoirs entre l’exécutif  et le législatif, qui est en train de se construire à nos dépens .    Le Gouvernement Hollande a essayé de devance l’appel avec son  projet de loi  heureusement refusé à l’unanimité par le Sénat , présenté le 15 Janvier dernier,  par le gouvernement  et voulant instituer une loi d’habilitation de réforme du Code Civil par Ordonnance .
C’est à dire les pleins pouvoir à l’exécutif , ce qui ne se pratique en principe que quand l’état d’urgence est décrété .

Le Code civil désormais réformé par Ordonnance fin de la démocratie  

C’est une Europe qui veut mettre les peuples en esclavage , au service de multinationales   ou d’établissement financiers sans âme ni conscience ,  réduisant l’humain à une variable d’ajustement pour reprendre les termes d’un certain Lakshmi Mittal .. S’exonérant totalement du respect des lois qui nous gouvernent , comme le montrent les « amendes » de plus en plus fréquentes infligées aux banques américaines comme Européennes, amendes toujours inférieures aux profits retirés, qui ne sont jamais accompagnées de sanctions pénales ,  et dont les préjudices ne sont même plus calculés ,  comme ceux concernant la fraude sur les taux ou sur les dérivés  ou encore les manipulations des prix des matières premières (énergie ou agriculture) .

Cette Europe qui rétablit une peine capitale sans même prendre la peine d’en informer les populations concernées.. dont l’incohérence est capable d’exiger une uniformisation de légumes consommables, mais  qui est incapable de mettre en place une régulation de capitaux  et de  la fiscalité en particulier sur les entreprises .. comme viennent encore récemment de le démontrer les dernières découvertes concernant  Mac Donald, Apple, Star Bucks , Paypal , Google .

Je crois que le bon sens populaire pour reprendre une expression chère à un certain Général de Gaulle , doit nous faire nous rassembler   de toute urgence pour refuser cette Europe  .. Quelques soient nos opinions politiques  .. quelques soient nos appartenances , pour nous comme pour nos enfants.

Car lorsqu’elle sera définitivement en place , il sera trop tard .. et je n’aurais sans doute plus le droit d’écrire un tel texte ..

Merci de m’avoir lue .

TEXTE RÉDIGÉ PAR LUCIE COUVREUR

Le Club est l’espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n’engagent pas la rédaction.