Politique

Recrutement des enseignants : le naufrage est aussi idéologique

Hallucinant, mais on sait bien pourquoi..non? Ex:Sujets piégés et gorgés d’idéologie en tous genres : « Lors d’un cours sur la liberté d’expression, un élève, apparemment sincère, vous demande pourquoi les caricatures de Charlie Hebdo sont autorisées alors que Dieudonné est condamné. » Ou encore : « En classe de moyenne section, vous remarquez que les garçons jouent à la voiture et les filles s’orientent vers le coin dînette. Comment résolvez-vous ce problème ? » :

information nationaliste

pas-ndiaye-blanquer

C’est la saison des résultats du bac, du brevet, mais aussi, bien plus attendus par l’institution en crise qu’est l’Éducation nationale, ceux des concours de recrutement des enseignants : CRPE (pour les professeurs des écoles), CAPES et agrégation (pour les professeurs du secondaire). Déjà, lors des résultats d’admissibilité de l’écrit, les chiffres étaient alarmants et l’on savait que les besoins de la rentrée ne seraient pas couverts, notamment dans des disciplines essentielles comme les lettres (classiques et modernes) et les mathématiques. Les raisons de cette pénurie de candidats sont bien connues : dévalorisation morale et pécuniaire du métier, réforme du CAPES, réformes pédagogiques du collège hier, du lycée aujourd’hui dont le symbole est ce grand oral, qui n’a de grand que le nom – et le coefficient.

Voir l’article original 402 mots de plus

Catégories :Politique