Politique

Ubérisation de la politique et grand  effondrement (1001 mots) : la désintégration de la classe politique reflète la « pulvérisation » économique (pour parler comme le Figaro) de la société et la disparition inopinée et ignorée de la formation culturelle ou professionnelle ; le système oligarchique se fragilise alors et surtout joue avec le feu car en ubérisant et désintégrant la société, il rend difficile l’établissement d’une dictature durable et féroce (Debord le prévoyait). LREM aura représenté le summum de ce système de néo-partis basés sur les CV, l’aventurisme télé, le ressentiment existentiel et la médiocrité du cloaque intellectuel postmoderne. Mais le pullulement médiatique et politique a aussi gangréné des partis politiques plus traditionnels, relookés et renommés sottement, vidés de toute substance et absents de toute essence : le temps des hommes creux promis par T.S. Eliot. Nous aurons ce despotisme, qui ne sera pas éclairé.

https://wp.me/p8GpVg-huu

Catégories :Politique