Politique

Mais quel peuple de minables, lecteur…Effondrement du secteur de la santé et dépopulation en cours ; les hôpitaux craquent et les malades sont bons pour la morgue. Florian fait le point – et il est effaré, car le populo, les politiques et les médias s’en foutent bien sûr. Tout va être privatisé au nez et à la barbe du Français survivant qui se laisse dépouiller sans réagir. Céline en 40 déjà : « Il règne sur tout ce pays, au tréfonds de toute cette viande muselée, un sentiment de gentillesse sacrificielle, de soumission, aux pires boucheries, de fatalisme aux abattoirs, extraordinairement dégueulasse. » Et Drumont : « cette race est faite pour la tyrannie, puisqu’elle n’a aucun ressort de conscience ; elle adore une idole imbécile, une idole de marbre ou de plâtre qu’on appelle la Loi, et au nom de cette Loi, elle subit tout. » Le Dr Fouché évoque nûment la banalité du mal…

Céline et la soumission imbécile du Français http://www.revuemethode.org/m101828.html La France est une femme battue http://jcr3.free.fr/Topinambours-FarOut/celine/celine-edc_20.html « La dictature sanitaire est une aubaine pour notre administration traditionnellement tyrannique. » Marx et le délire administratif à la française : un rappel déplaisant sur notre séculaire asservissement étatique. La patrie de l’égalité est celle de l’Etat fort et la servitude […]

Mais quel peuple de minables, lecteur…Effondrement du secteur de la santé et dépopulation en cours ; les hôpitaux craquent et les malades sont bons pour la morgue. Florian fait le point – et il est effaré, car le populo, les politiques et les médias s’en foutent bien sûr. Tout va être privatisé au nez et à la barbe du Français survivant qui se laisse dépouiller sans réagir. Céline en 40 déjà : « Il règne sur tout ce pays, au tréfonds de toute cette viande muselée, un sentiment de gentillesse sacrificielle, de soumission, aux pires boucheries, de fatalisme aux abattoirs, extraordinairement dégueulasse. » Et Drumont : « cette race est faite pour la tyrannie, puisqu’elle n’a aucun ressort de conscience ; elle adore une idole imbécile, une idole de marbre ou de plâtre qu’on appelle la Loi, et au nom de cette Loi, elle subit tout. » Le Dr Fouché évoque nûment la banalité du mal…

Catégories :Politique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.