Politique

Selon plusieurs études, la présence d’oxyde de graphène et de nanoparticules d’argent est bien présente dans les vaccins. Karen Kingston, ancienne employée de Pfizer alerte sur leur présence dans les vaccins ARNm

A voir absolument avant de se faire vacciner, ensuite il sera trop tard !

Aphadolie

Time : 22 mn 49 / [1/4]

En fait, les vaccins ARNm à nanoparticules sont déjà largement utilisés contre le Covid-19.

Crédits :

  • Centre pulmonaire, Département de médecine, Faculté de médecine de l’Université de Boston, Boston, MA, États-Unis.

  • Centre de thrombose et d’hémostase, Centre médical universitaire de l’Université Johannes Gutenberg, Mayence, Allemagne.

Karen Kingston, ancienne employée de Pfizer et actuelle analyste des industries pharmaceutiques et des dispositifs médicaux, présente les preuves et les documents démontrant le danger indiscutable des injections Covid. Face aux preuves, La conclusion est claire : personne ne devrait se soumettre à ces injections.

Note :

Références médicales et scientifiques en fin d’article.


Synopsis vidéo :

Karen Kingston, ancienne employée de Pfizer et analyste actuelle pour les industries pharmaceutiques et des dispositifs médicaux, a présenté des éléments incontestables qui devraient être partagés avec le monde entier !

La vaccination, connue sous le nom de « vaccination Covid »…

Voir l’article original 835 mots de plus

Catégories :Politique