Covif-19 : Pfizer demande l’autorisation de son vaccin pour les 12-15 ans aux Etats-Unis. Mais ce n’est pas tout ! Lisez la suite…

Covif-19 : Pfizer demande l’autorisation de son vaccin pour les 12-15 ans aux Etats-Unis

Un groupe d\'adolescents reçoit une dose du vaccin Pfizer Covid, lors d\'un événement visant à promouvoir et à encourager les habitants du Michigan à se faire vacciner, le 6 avril 2021, à Detroit (Michigan).

Un groupe d’adolescents reçoit une dose du vaccin Pfizer Covid, lors d’un événement visant à promouvoir et à encourager les habitants du Michigan à se faire vacciner, le 6 avril 2021, à Detroit (Michigan). (MATTHEW HATCHER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)Par Mathilde GoupilClément ParrotJuliette Campion – France Télévisions

Mis à jour le 09/04/2021 | 23:59 – publié le 09/04/2021 | 06:47

L’immunisation des adolescents pourrait aussi alléger le fardeau de nombreux de parents dont les enfants suivent toujours une éducation à distance.

L’alliance Pfizer/BioNTech a déposé vendredi 9 avril aux Etats-Unis une demande d’extension de l’autorisation en urgence de son vaccin contre le Covid-19 aux adolescents âgés de 12 à 15 ans, ce qui pourrait lancer une nouvelle phase cruciale de la vaccination en vue d’une immunité collective. L’immunisation des adolescents pourrait aussi alléger le fardeau de nombreux de parents dont les enfants suivent toujours une éducation à distance. L’alliance Pfizer/BioNTech prévoit de faire cette demande auprès « d’autres autorités de régulation dans le monde dans les jours qui viennent », ont précisé les deux entreprises dans un communiqué. 

Pas de nouveaux cas de thrombose en France. Aucun nouveau cas de thrombose (caillots) atypique associée au vaccin d’AstraZeneca n’a été enregistré, selon le dernier bilan de l’Agence du médicament diffusé vendredi 9 avril. L’ANSM précise surveiller d’autres « signaux », alors que des questions montent sur les effets secondaires possibles de ce vaccin contre le Covid-19. Alors que près de 2,5 millions de doses d’AstraZeneaca avaient été injectées au 1er avril, le bilan est donc toujours de 12 cas, dont 4 décès liés à ces thromboses depuis le début de la vaccination. Suivez notre direct.

L’EMA enquête sur d’éventuels liens entre AstraZeneca et des problèmes de vaisseaux sanguins. L’Agence européenne des médicaments (EMA) enquête sur d’éventuels liens entre le vaccin AstraZeneca et des cas de problèmes de vaisseaux sanguins. Après avoir admis plus tôt dans la semaine qu’il existait des effets secondaires rares sous forme de caillots sanguins, l’EMA s’est exprimée au sujet d’un autre effet secondaire potentiel du vaccin anglo-suédois contre le Covid-19. L’EMA a précisé étudier cinq cas d’un syndrome de fuites capillaires, qui est « caractérisé par la fuite de liquide des vaisseaux sanguins, causant le gonflement des tissus et une chute dans la pression sanguine ».

 L’UE veut commander 1,8 milliard de doses de vaccin de « 2e génération ». Ils doivent être efficaces contre les futurs variants du coronavirus. L’UE va lancer une négociation pour commander 1,8 milliard de doses supplémentaires de vaccins dits de « 2e génération » contre le Covid-19,  a annoncé à l’AFP une source à la Commission européenne. Soucieux d’anticiper la vaccination des enfants et adolescents, mais aussi l’émergence de variants contre lesquels les vaccins actuels seraient inefficaces, l’exécutif européen veut conclure un contrat pour l’achat ferme de 900 millions de doses, assorti d’une option pour 900 millions supplémentaires, avec un calendrier de livraisons mensuel et contraignant qui débuterait dès cette année et se poursuivrait en 2022 et 2023.

 La HAS recommande de ne pas utiliser AstraZeneca dans certains territoires ultramarins et en Moselle. « La présence du variant sud-africain et le contexte d’approvisionnement en vaccins amènent la HAS à confirmer l’intérêt des dispositions d’approvisionnement spécifiques mises en place dans ces quatre territoires », explique la Haute Autorité de santé. Pour la Guyane, Mayotte et La Réunion, « la HAS recommande la poursuite de la stratégie déjà mise en place avec l’utilisation exclusive des vaccins à ARNm ». Pour la Moselle, la HAS recommande de privilégier le recours aux vaccins Pfizer/BioNTech, Moderna et Janssen quand celui-ci sera disponible.

Une seconde dose d’un vaccin à ARN messager pour les moins de 55 ans. La HAS a recommandé vendredi que les Français âgés de moins de 55 ans et ayant eu le vaccin AstraZeneca en première dose reçoivent un vaccin à ARN messager pour leur deuxième injection. 

De nouveaux pays limitent le recours au vaccin AstraZeneca. Après l’Italie et l’Espagne, les Pays-Bas et le Portugal, tout comme les Philippines, ont annoncé limiter les injections du vaccin du laboratoire suédo-britannique aux personnes âgées de 60 ans et plus. L’Australie a, de son côté, suspendu les injections aux moins de 50 ans.

Plus de 10 millions de premières injections en France. La France a dépassé les 10 millions de premières injections de vaccins contre le Covid-19, a annoncé jeudi le Premier ministre, Jean Castex. Les prochains caps sont désormais 20 millions de premières doses à la mi-mai, puis 30 millions à la mi-juin. 

La sélection Covid-19

https://mobile.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/direct-covid-19-les-pays-bas-le-portugal-et-les-philippines-reservent-l-utilisation-du-vaccin-astrazeneca-aux-plus-de-60-ans_4365319.html#xtref=https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/astrazeneca-il-fallait-des-dizaines-de-millions-de-personnes-vaccinees-pour-observer-des-effets-secondaires-extremement-rares-estime-karine-lacombe_4364597.html

2 commentaires sur “Covif-19 : Pfizer demande l’autorisation de son vaccin pour les 12-15 ans aux Etats-Unis. Mais ce n’est pas tout ! Lisez la suite…

Les commentaires sont fermés.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :