Actualités

Françoise Nicolas Fonctionnaire au ministère des Affaires étrangères, anciennement fonctionnaire, a découvert des dépenses fictives liées au ministère des Affaires Étrangères du Benin. Depuis, sa vie est un enfer et elle survécut même à une tentative de meurtre. Détournements de fonds publics, cette lanceurs d’alerte qui accuse Nathalie Loiseau !

Françoise Nicolas, anciennement fonctionnaire, a découvert des dépenses fictives liées au ministère des Affaires Étrangères du Benin. Depuis, sa vie est un enfer et elle survécut même à une tentative de meurtre. 

Françoise Nicolas, anciennement fonctionnaire, a découvert des dépenses fictives liées au ministère des Affaires Étrangères de Benin

“En 2009, alors que j’étais en poste à l’ambassade de France à Cotonou au Bénin, j’ai repéré et sorti de l’ombre un système de créations de dépenses fictives imputées sur le budget dont j’étais responsable.

Concrètement, les dossiers se devaient de comporter un certain nombre d’informations, précises, essentielles, afin de justifier l’utilisation des fonds (telles que les coordonnées des bénéficiaires, des organismes concernés, etc).
Alors que j’étais en fonction depuis plus d’un an, les dossiers que je traitais m’ont brusquement été retirés pour être confiés à une recrutée locale. J’en restais pourtant officiellement responsable, mais, de fait, je ne contrôlais plus rien. Et ce que j’arrivais à en percevoir m’alarmait au plus haut point. Les dossiers étaient vides, alors que selon les types de dossiers concernés, je collectais habituellement sur mes bases de données entre 30 et 50 éléments par dossier. Pendant quatre mois, j’ai attiré l’attention de ma hiérarchie sur les “anomalies” induites par cette nouvelle organisation. En vain. A l’issue de ces quatre mois, je finis également par exposer la situation à mon administration centrale, à Paris, en donnant des exemples qui, avec le recul, sont très explicites quant au caractère fictif des dépenses concernées.