La vérité est ailleurs

Le chaos du monde ne naît pas de l'âme des peuples, des races ou des religions, mais de l'insatiable appétit des puissants. Les humbles veillent!

Mélenchon vote par erreur en faveur de la privatisation d’Aéroports de Paris! Ben voyons ! Son opportunisme n’a d’égal que son incompétence ! A la retraite papy!

Mélenchon vote par erreur en faveur de la privatisation d’Aéroports de Paris

  • Par  Sophie de Ravinel 
  • Mis à jour le 11/04/2019 à 17:22 
  • Publié le 11/04/2019 à 17:06

LE SCAN POLITIQUE – Député de Marseille et leader des Insoumis, Jean-Luc Mélenchon a voté jeudi par erreur en faveur de la loi Pacte qui contient le projet de privatisation d’Aéroports de Paris (ADP).

Funeste erreur. Chef de file des députés Insoumis, Jean-Luc Mélenchon a voté jeudi en faveur de la loi Pacte et de ses privatisations, dont celles d’Aéroports de Paris (ADP). «Il s’agit bien sûr d’une erreur technique», a immédiatement précisé son entourage. Son collègue Loïc Prud’homme, député LFI de la Gironde, a lui aussi associé par erreur sa voix à celle des 146 autres parlementaires favorables au projet. À l’inverse, un député de la majorité non comptabilisé, Bruno Bonnell, avait voulu voter pour.

«La technique complote», a plaisanté une proche de Mélenchon. Le député des Bouches-du-Rhône ne semble pas s’être rendu compte de son erreur sur le moment, ni d’ailleurs ses voisins Insoumis dans l’hémicycle, provoquant une petite secousse… L’Assemblée a signalé par la suite que «M. Jean-Luc Mélenchon, M. Loïc Prud’homme ont fait savoir qu’ils avaient voulu ‘voter contre’».Sponsorisé par LeasePlan


Jean-Luc Mélenchon, en revanche, s’est très volontairement associé aux quelque 250 parlementaires de la gauche radicale à l’opposition de droite, qui ont pour la première fois lancé une procédure de référendum d’initiative partagé (RIP), afin de tenter d’empêcher le gouvernement de «vendre la poule aux œufs d’or».

Outre ADP, le gouvernement entend privatiser la Française des jeux (FDJ), un choix également dénoncé comme «dogmatique et déraisonnable économiquement» par les oppositions qui ont mis en avant le volet santé publique lié à l’addiction aux jeux.

Une atmosphère tendue à l’Assemblée

L’atmospère était tendue sur ce vote à l’Assemblée jeudi. Défendant une motion de rejet, le député Insoumis de Seine-Saint-Denis a reproché au ministre de l’Économie Bruno Le Maire de vouloir «passer en force» sur ADP. «Ce dont vous avez peur, c’est du peuple», a-t-il lancé, sous la protestation des «marcheurs». «Ce n’est pas votre RIP qui nous fait peur, c’est vous», quand «vous vous mettez à hurler à la tribune», lui a rétorqué Bruno Le Maire.

Après le scrutin, le ministre a martelé devant la presse qu’il n’avait pas «peur de confronter» le projet de privatisation d’ADP «au peuple français».

» VOIR AUSSI – Privatisation d’ADP: pourquoi tant d’opposition?Sponsorisé par Catawiki avec Figaro Services

Privatisation d’ADP : pourquoi tant d’opposition ? – Regarder sur Figaro Live

Publicités

Catégories :Politique

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s