search chat play-circle-outline angle-down angle-right angle-left icon-menu

Affaire Benalla saison 2: des contrats russes pour 2,2 millions d’euros VIDÉO. Selon Mediapart, Alexandre Benalla aurait touché cette somme grâce à deux contrats négociés avant et après son départ de l’Élysée.EXCLUSIF. Vincent Crase, l’alter ego de Benalla, a perçu près de 300 000 euros d’un oligarque russe…!

Menu LePoint.frSite d'actualité le Point

Affaire Benalla : des contrats russes pour 2,2 millions d’euros

VIDÉO. Selon Mediapart, Alexandre Benalla aurait touché cette somme grâce à deux contrats négociés avant et après son départ de l’Élysée.

PAR LEPOINT.FR 
Modifié le 12/02/2019 à 13:51 – Publié le 11/02/2019 à 17:49 | Le Point.fr

La série dédiée à l’ancien conseiller de l’Élysée est pleine de rebondissements. Une semaine après les dernières révélations de Mediapart sur Alexandre Benalla, le média en ligne récidive. Cette fois-ci, Mediapart dévoile qu’au moment où Alexandre Benalla était habilité secret défense, il aurait négocié personnellement un contrat de sécurité avec un oligarque russe proche de Vladimir Poutine. Une affaire très rentable pour lui, selon le site d’investigation, puisqu’on parlerait de 2,2 millions d’euros.

Lire aussi Coignard – Affaire Benalla : mieux qu’une série télévisée !

En décembre dernier, nous révélions que Vincent Crase, son comparse, avait reçu près de 300 000 euros d’un proche de Vladimir Poutine. Des négociations menées début 2018, dans un café proche de l’Élysée puis dans les locaux de la République en marche par Alexandre Benalla. Renvoyé de l’Élysée, il signe un autre contrat de sécurité pour l’oligarque Iskander Makhmudov, soupçonné d’être lié à la mafia. Le montant de ce contrat serait cette fois de 980 000 euros. 300 000 euros auraient déjà été versés depuis une société à Monaco. Une affaire qui mènera, à la suite de la mise en ligne de plusieurs enregistrements, à l’ouverture d’une enquête par le Parquet national financier.

Alexandre Benalla au Maroc

Alors qu’Alexandre Benalla voyageait avec ses passeports diplomatiques, il aurait signé un second contrat de sécurité. Cette fois, il concerne un autre oligarque russe, lui aussi proche de Vladimir Poutine, nommé Farkhad Akhmedov. Là encore, le montant du contrat est de 980 000 euros. Une somme que l’ancien conseiller d’Emmanuel Macron a touchée en partie en France (350 000 euros), avant de se rendre au Maroc pour retirer le reste.

Comme le pointe Mediapart, les différentes révélations n’ont pas déclenché pour l’instant d’enquête de la part de la présidence de la République ou du ministère de l’Intérieur. C’est au contraire le média qui a été victime d’une tentative de perquisition la semaine dernière. Alexandre Benalla a de son côté été photographié à l’étranger. Il se trouvait ainsi dans un cabaret de Marrakech, au Maroc, en fin de semaine dernièreA lire sur LePoint.fr :

EXCLUSIF. Vincent Crase, l’alter ego de Benalla, a perçu près de 300 000 euros d’un proche de Vladimir Poutine

Affaire Benalla : de nouveaux enregistrements fragilisent sa défense

Affaire Benalla : une enquête ouverte sur le « contrat russe »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :