GOUVERNEMENT – C’est la fin d’un long suspense. Le remaniement tant attendu après la démission surprise de Gérard Collomb au ministère de l’intérieur, pour lequel Emmanuel Macron a pris le temps de la réflexion, a eu lieu ce mardi 16 octobre! Tout ça pour çà ? Juste en fin d’article, des tweets que de nouveaux ministres auraient dû effacer😉😉😉, que de gens de convictions LOL ! On n’est pas sortis du sable 😉!

Après le remaniement, le blues des anciens ministres: « C’est très, très violent »

BFMTV
Après le remaniement, le blues des anciens ministres: "C’est très, très violent"

Voir les photos
Après deux semaines d’attente, un nouveau gouvernement a été annoncé mardi. Que vont devenir ceux qui vont quitter leur ministère? Ceux qui sont passés par là reconnaissent un moment de « vide », et aussi parfois la violence de l’annonce.
Plus

Et soudain, tout s’arrête. Fini les conseils des ministres. Au-revoir les invitations aux matinales et ses interviews politiques. Terminé les escortes policières. Adieu les journées à rallonge. Parce qu’un remaniement, ce n’est pas que des nouvelles têtes qui entrent dans les ministères, c’est aussi pour certains la fin d’une période intense, dure, éprouvante mais aussi – souvent – passionnante. C’est le cas cette fois pour Jacques Mézard (Cohésion des territoires), Françoise Nyssen (Culture), Stéphane Travert (Agriculture) et Delphine Gény-Stéphan (secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie). Et en politique, la politesse et la courtoisie ne sont pas toujours au rendez-vous au moment de se dire au-revoir.

Ce fut le cas en son temps pour Michèle Delaunay, ministre déléguée aux personnes âgées et  à l’autonomie sous le gouvernement de Jean-Marc Ayrault de mai 2012 à mars 2014.

« Je dois dire que c’est un moment tout à fait désagréable. Pour ma part, je l’ai appris en regardant BFM. Je savais qu’il y allait avoir un remaniement, mais nous n’avions pas du tout été informés. On avait des inquiétudes, parce qu’on ne m’avait pas dit la vieille « toi tu resteras ». Pour moi, ça a été silence radio du jour au lendemain. C’est très, très violent. Et c’est inconcevable. On n’accepterait ça d’aucun DRH », raconte celle qui est aujourd’hui…

Lire la suite sur BFMTV.com

https://fr.news.yahoo.com/apr%C3%A8s-remaniement-blues-anciens-ministres-124535498.html

POLITIQUE

16/10/2018 08:37 CEST | Actualisé il y a 1 heure

Remaniement ministériel: revivez les passations de pouvoir

Tous les nouveaux ministres ont pris possession de leur bureau.

Remaniement ministériel: revivez les passations de pouvoir.

PHILIPPE LOPEZ VIA GETTY IMAGES
Remaniement ministériel: revivez les passations de pouvoir.

GOUVERNEMENT – C’est la fin d’un long suspense. Le remaniement tant attendu après la démission surprise de Gérard Collomb au ministère de l’intérieur, pour lequel Emmanuel Macron a pris le temps de la réflexion, a eu lieu ce mardi 16 octobre.

Attendu pour lundi, après un dernier week-end de consultation, l’entourage présidentiel avait fait savoir qu’il était reporté de quelques heures pour ne pas interférer dans le travail d’aide aux victimes après les intempéries dans l’Aude et que les passations de pouvoir n’interviennent pas ce lundi après-midi.

Elles ont finalement eu lieu dans cette matinée et se sont achevées peu après 14 heures.

Nyssen, dernière à passer la main

François Nyssen quitte le ministère de la Culture après la dernière cérémonie de passation de pouvoirs. Elle a regretté à cette occasion que le secteur de l’édition lui ait été retiré en raisons d’un conflit d’intérêts potentiel. Cela illustre selon l’ancienne patronne des éditions Actes Sud la « difficulté pour les personnalités de la société civile a partager leur expérience dans le domaine public ».

Une équipe étoffée pour les Territoires

Jacques Mézard retourne au Sénat et cède son ministère de la Cohésion des Territoires à Jacqueline Gourrault qui était la madame Corse du gouvernement. Elle sera épaulée par Sébastien Lecornu (aux collectivités locales) et Julien Denormandie (à la Ville et au Logement).

Bruno Le Maire doublement entouré

Au-delà du remplacement de Delphine Gény-Stephann par Agnès Pannier-Runacher, Bruno Le Maire enregistre la nomination d’un deuxième secrétaire d’Etat. Mounir Mahjoubi le rejoint à Bercy où il continuera à s’occuper du Numérique.

Christelle Dubos s’occupera de la pauvreté

Accueillie au ministère des Solidarités par Agnès Buzyn, la députée LREM de Gironde Christielle Dubos a précisé le contour de ses missions. « Je serai particulièrement en charge du développement de la stratégie de lutte contre la pauvreté », a précisé la nouvelle secrétaire d’Etat.

Emmanuelle Wargon auprès de François de Rugy

Dircom de Danone, Emmanuelle Wargon a remplacé Sébastien Lecornu auprès de François de Rugy. Avec Brune Poirson elle forme le nouveau duo de secrétaires d’Etat chargées de la Transition écologique et solidaire.

Travert en route pour LREM?

Remplaçant de Jacques Mézard lors du jeu de chaises musicales en juin 2017, Stéphane Travert quitte le ministère de l’Agriculture quelques semaines après le vote de loi Alimentation sans avoir totalement convaincu. Il est remplacé par l’ancien hollandais Didier Guillaume, ex-président du groupe PS au Sénat. Le désormais ex-ministre va redevenir député de la Manche dans les prochaines semaines et pourrait prendre du galon au sein de La République en marche qui n’aura plus de tête avec le départ annoncé de Christophe Castaner.

Attal va gérer le service universel

En accueillant son nouveau secrétaire d’Etat Gabriel Attal au ministère de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer a annoncé que celui-ci gérera tout particulièrement le dossier du Service national universel. « Je suis heureux de vous rejoindre, vous avez contribué à ma victoire », lance le plus jeune ministre de la Ve République en évoquant une réunion publique qui a eu lieu quelques jours avant les législatives de juin 2017. « L’engagement est une valeur centrale du programme d’Emmanuel Macron », a-t-il déclaré.

Premières passations de pouvoirs

La première passation de pouvoirs a eu lieu au secrétariat d’Etat aux Relations avec le Parlement. Marc Fesneau, ex-patron du groupe Modem à l’Assemblée remplace Christophe Castaner. Celui-ci a ensuite pris ses fonctions au ministère de l’Intérieur où il succède à Édouard Philippe qui aura assuré l’intérim pendant deux semaines. La cérémonie a été brève, le premier ministre mettant l’accent sur le fait que la sécurité est une grande priorité de ce quinquennat. Le premier déplacement des nouveaux ministres aura lieu en banlieue parisienne: ils se rendront aux Lilas puis à Fosses et Argenteuil.

Castaner quitte LREM

Tout juste nommé ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner a annoncé lors de la passation de pouvoir qu’il va quitter la direction du parti La République en marche qu’il dirigeait depuis presque un an. En cas de vacances, les statuts prévoient la nomination d’une direction collégiale. C’est un nouveau casse-tête qui s’annonce, aucune personnalité ne se dégageant pour le remplacer. Un intérim pourrait avoir lieu pendant plusieurs semaines. Le nom du député de Paris Pierre Person est évoqué, mais aussi celui de Stéphane Travert.

Quelques réactions politiques

Le nouveau gouvernement dirigé par Édouard Philippe compte 34 membres (plus le premier ministre). Il y a 17 hommes et 17 femmes.

Le nouveau gouvernement d’Édouard Philippe

GALERIE PHOTOLes 35 membres du gouvernement Philippe IIIVoyez les images

Les 17 ministres

  • François de Rugy, ministre d’Etat, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire
  • Nicole Belloubet, Garde des Sceaux, ministre de la Justice
  • Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères
  • Florence Parly, ministre des Armées
  • Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé
  • Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances
  • Muriel Pénicaud, ministre du Travail
  • Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education Nationale et de la Jeunesse
  • Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes Publics
  • Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur
  • Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation
  • Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales
  • Annick Girardin, ministre des Outre-Mer
  • Franck Riester, ministre de la Culture
  • Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation
  • Roxana Maracineanu, ministre des Sports

Les cinq ministres délégués

  • Marc Fesneau, ministre auprès du Premier Ministre, chargé des Relations avec le Parlement
  • Elisabeth Borne, ministre chargée des transports
  • Nathalie Loiseau, ministre chargée des affaires européennes
  • Sébastien Lecornu, ministre chargé des collectivités territoriales
  • Julien Denormandie, ministre chargé de la ville et du logement

Les 12 secrétaires d’Etat

  • Benjamin Griveaux, secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, porte-parole du gouvernement
  • Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations
  • Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées
  • Brune Poirson, secrétaire d’Etat auprès du ministre d’Etat, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire
  • Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat auprès du ministre d’Etat, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire
  • Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères
  • Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées
  • Christelle Dubos, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé
  • Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’économie et des finances et du ministre de l’action et des comptes publics
  • Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances
  • Gabriel Attal, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education Nationale et de la Jeunesse
  • Olivier Dussopt, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics
  • Laurent Nunez, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur

Voir également sur Le HuffPost:

Publicités

Commentaires

One comment on “GOUVERNEMENT – C’est la fin d’un long suspense. Le remaniement tant attendu après la démission surprise de Gérard Collomb au ministère de l’intérieur, pour lequel Emmanuel Macron a pris le temps de la réflexion, a eu lieu ce mardi 16 octobre! Tout ça pour çà ? Juste en fin d’article, des tweets que de nouveaux ministres auraient dû effacer😉😉😉, que de gens de convictions LOL ! On n’est pas sortis du sable 😉!”
  1. leresidue dit :

    Didier GUILLAUME

    @dguillaume26
    Si Emmanuel Macron continue dans son aventure personnelle, il fait le choix de la victoire de la droite. #EDVT

    Un texte du 11 août qui explique pourquoi mon ami Manu fait comme il fait 😀 https://leresiduedesante.blog/2018/08/11/ma-calisse-de-gros-putain-demmanuel-macron-hostie-que-tu-vas-le-payer-cher-en-enfer/
    Faut aussi regarder, ou revoir la vidéo pendant la lecture de l’article. he he…he he he…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s